À Lyon, une nouvelle école forme des professionnels de l’évangélisation

13 janvier 2020 Par

© École "Pierre" - Guillaume Cail et Jérémie Thomas, co-fondateurs de l'école "Pierre"

Se former à la Bible, au leadership et à la créativité. À Lyon une nouvelle école a vu le jour en septembre. Son projet pédagogique est inédit: allier professionnalisme et évangélisation.

13 étudiants ont fait leur rentrée en septembre dernier à Lyon, dans une toute nouvelle école, "Pierre". Un établissement au projet pédagogique inédit : former des jeunes à la Bible, au leadership et à la créativité. L'ambition de ses fondateurs, Guillaume Cail et Jérémie Thomas, est ni plus ni moins de bousculer l'Église et de professionnaliser les méthodes d'évangélisation.

 

 

Une nouvelle école créative pour les 18-26 ans 

Privilégier "la créativité" et "la parole de Dieu" pour "former des génération de leaders qui vont impacter de manière complètement nouvelle l'Église", c'est donc l'ambition de l'école "Pierre" selon les mots de Guillaume Cail.

Durant 10 mois, les 13 étudiants vont étudier la Bible, grâce au partenariat avec l'Université catholique de Lyon (UCLy), mais aussi le leadership et le management. Des étudiants au profil varié, "essentiellement catholiques" et surtout "créatifs". Des jeunes pour la plupart connectés, "passionnés de vidéo, de sound design, de musique, d'infographie et de création graphique".
 

Une spécialité Louange

En plus de ce tronc commun, ils pourront opter pour la spécialité louange et suivre des cours de composition, de pratique musicale (chant et piano) et de technique studio et live.

Parce que la scène chrétienne conquiert un pubic de plus en plus nombreux et que la musique reste un sérieux "vecteur d'évangélisation", l'école "Pierre" s'appuie sur des grands noms comme Matt Marvane, Dan Luiten, Glorious, Sébastien Corn (du groupe Impact) ou encore Jérémy Besnard.
 

Mettre du professionnalisme dans l'Église

Les jeunes qui viennent se former à "Pierre" veulent "mettre leur passion au service de l'Évangile". Certains sont déjà porteurs de projet pour l'Église, une Église qu'ils désirent "plus moderne" même si on ne parle pas vraiment de débouché professionnel. "On ne dit pas qu'il y aura une insertion professionnelle derrière l'école, mais ce que l'on veut c'est des gens qui connaissent leur job dans l'Église." 

D'un côté des moyens de communication toujours plus innovants, de l'autre des paroisses qui peinent parfois à mobiliser les fidèles. Les fondateurs de l'école "Pierre" partagent le constat d'un "écart" entre "la culture, le monde, la créativité des gens" et "parfois ce que l'on trouve dans nos églises, dans nos paroisses".

S'approprier les outils de communication et développer la créativité comme moyen d'évangélisation c'est relever le défi de l'Église du XXIe siècle. Et répondre à l'appel du pape François, qui invitait "chacun à être audacieux et créatif" dans "Evangelii Gaudium" (2013). "On se sent hyper proches du pape", confirment les fondateurs de "Pierre".
 

ÉCOUTER ► Guillaume Cail et Jérémie Thomas au micro de Melchior Gormand

00:00

00:00

 


Version intégrale

Guillaume Cail et Jérémie Thomas étaient les invités de Melchior Gormand dans l'émission ÇA FAIT DU BIEN du lundi 13 janvier à 12H30
> Cliquez ici pour écouter l'intégralité de l'émission

 

Sur le même thème :