Apprendre à vivre libre

Présentée par Béatrice Soltner

S'abonner à l'émission

Halte spirituelle, l'intégrale

vendredi 30 juin à 23h00

Durée émission : 55 min

Apprendre à vivre libre

© James Woody publie "Vivre la liberté" en 2017

La liberté n'est jamais acquise, c'est le travail d'une vie. Sur ce chemin, la Bible peut nous nous aider à quitter nos servitudes. Le pasteur James Woody nous aide à nous mettre en route.

Article 1 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen: "Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits." Vraiment? Est-on libre de naître? De choisir ses parents ou son milieu social? Non, "on ne naît pas libre", dit James Woody. Mais "nous avons à le devenir". Le pasteur publie "Vivre la liberté" (éd. Cerf) - et non pas "Vive la liberté". Car la liberté, elle n'est jamais acquise. Et même si la Déclaration des droits de l'homme a raison d'en faire une fiction, elle reste un horizon. Un apprentissage de chaque instant.
 

"La Liberté, c'est de prendre conscience de ses limites et de pouvoir en tenir compte dans sa façon d'appréhender l'autre"

 

de la liberté, quelques perspectives

"Liberté, liberté chérie". On a raison de désirer la liberté. Mais décider sans entrave de ses mouvements, de ses pensées, des ses moeurs, est-ce aussi facile? Comment être libre dans sa vie quotidienne? Pour y répondre, James Woody est allé puiser dans la Bible. Dans son essai, qui s'appuie sur les grands récits bibliques, le pasteur montre combien il est possible de s'affranchir de ce qui nous lie. De ce qui nous empêche d'être réellement vivant. Car il en va du sens de notre vie, de notre vocation.

 


ÉCOUTER ► Bien comprendre la devise républicaine: la liberté


 

ce qui nous lie

Trouver sa singularité. Les enfants apprennent, et c'est bien normal, par mimétisme. On hérite des opinions politiques, des choix culturels et des doutes métaphysiques de ceux qui nous éduquent. Advient le moment où chacun doit trouver la manière de vivre qui nous corresponde. "Nous ne pouvons avoir ni le même métier ni les mêmes passions que d'autres." En grandissant chacun doit découvrir et "respecter" sa singularité.

Ne pas être dépendant. Il y a toutes sortes de mouvements internes qui nous lient. Pulsions, addiction, dépression et autant d'aliénations. Admettons-le, beaucoup d'enre nous sommes "tributaires des moyens technologiques". La liberté, rappelle le pasteur, c'est de "ne pas être dépendant". Pas même des jeux vidéo.

 

"Ma façon d’agir, je ne la comprends pas, car ce que je voudrais, cela, je ne le réalise pas ; mais ce que je déteste, c’est cela que je fais." (Rm 7, 15-16)*

 

une prise de conscience, où la liberté commence

Dans la Bible, qui regorge de récits d'apprentissage de la liberté, Moïse devient le héros de la libération de la terre d'Egypte. Lui qui avant sa rencontre avec Dieu "ne se rendait pas compte qu'il y avait un problème". Avant le désirer être libre, il faut être conscient qu'on ne l'est pas.

Comme le remarque saint Paul, "il y a toujours un écart entre ce que je pourrais être et ce que je suis, entre ce que je voudrais et ce que j'obtiens". On a beau vouloir faire le bien, il y a toujours ce petit mot de trop qui vient tout gâcher. Dans nos relations interpersonnelles, le fait est que l'on ne peut ni tout contrôler ni maîtriser. "La Liberté, nous dit le pasteur, c'est de prendre conscience de ses limites et de pouvoir en tenir compte dans sa façon d'appréhender l'autre." Ce que le christianisme nous enseigne.

S'améliorer, c'est-à-dire "réduire l'espace entre ce que je vise et ce que j'obtiens", c'est-à-dire "tenir compte de son péché". Non pas au sens de faute morale mais de "distance entre ma vocation et ce que j'en fais".

 

*Source: AELF

 

Invités

  • James Woody , pasteur de l'Église protestante unie de France (EPUdF) à Montpellier

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les vendredis à 23h00

L'émission de référence de RCF! Un format court et quotidien, complété par une version intégrale le samedi, pour engager une réflexion spirituelle profonde et accessible, autour d'une thématique d'actualité.

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.