Après la prison, croire qu'une autre vie est possible

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

mercredi 22 février 2017 à 9h03

Durée émission : 55 min

Après la prison, croire qu'une autre vie est possible

© Pixabay

Pour aider à les détenus à préparer leur réinsertion, les invitées de Stéphanie Gallet ont choisi les mots. Enseignantes ou médiatrice familiale en prison, elles livrent un beau témoignage.

Les peines carcérales sont faites pour sanctionner un comportement, protéger la société mais aussi permettre aux détenus de s’amender. Si l’entrée en prison est pour beaucoup une épreuve - on parle de "choc carcéral" - la sortie n’en est pas moins délicate. Pour aider à les détenus à préparer leur réinsertion, les invitées de Stéphanie Gallet ont choisi les mots. Elles accompagnent les personnes incarcérées dans la maîtrise de la langue et la (ré)appropriation de leur histoire. Des missions passionnantes, éprouvantes, où la réussite n’est pas toujours au rendez-vous. Mais où certaines belles histoires permettent de continuer à croire qu’une autre vie est possible.
 

"Ce sont des élèves avant tout, notre regard bienveillant leur permet d'avancer."

 

L'école en prison, un espace de liberté

La prison est un concentré de toutes les obsessions de notre société. On y retrouve tous les milieux sociaux même si les plus pauvres sont majoritaires. "Il y a vraiment tous les types d'hommes qu'on peut rencontrer à l'extérieur, les gros durs, les gentils qui ont fait une erreur", témoigne Sylvie Paré. Depuis une quinzaine d'années, elle et Cécile de Ram enseignent à la maison d'arrêt de Nanterre. Toutes deux anciennes professeures des écoles, elles ont suivi une formation pour enseigner auprès d'adolescents et adultes en difficulté d'apprentissage. Elles sont titulaires du CAPSAIS (certificat d'aptitude professionnelle pour les aides spécialisées). Elles viennent de publier un ouvrage à deux voix pour témoigner de leur expérience, "L'école en prison... une porte de sortie" (éd. Du Rocher).

Français, mathématiques, histoire... Il n'y a pas que le B.-A. BA des savoirs qu'elles transmettent. Dans ce lieu à part mais pleinement intégré géographiquement à l'enceinte de la prison, elle portent sur les détenus un regard différent et leur offrent par là une meilleure image d'eux-mêmes. "L'école en prison est un milieu beaucoup plus calme que la prison, parce qu'ils sont élèves." Une façon de préparer sa réinsertion. Leur regard sur l'univers carcéral. "Ce sont des élèves avant tout, notre regard bienveillant leur permet d'avancer."
 

"Je ne reçois pas un détenu mais un père, un grand-père, un frère..."
Elisabeth Schmitlin, médiatrice familiale en prison

 

la famille à l'épreuve de la prison

L'un des défis de la réinsertion se joue au sein de la famille. Une ancienne visiteuse de prison, Elisabeth Schmitlin, est devenue médiatrice familiale en prison. Elle œuvre à la qualité des liens au sein de la famille, intra et extra-muros. La première chose qu'elle dit aux détenus quand elle les rencontre: "Je ne reçois pas un détenu mais un père, un grand-père, un frère..." Ce qui l'a décidée à se former à l'IFOMENE (Institut de formation à la négociation et la médiation, à l'Institut catholique de Paris), c'est qu'en tant que visiteuse elle a été témoin de la dégradation des liens familiaux, de l'ampleur des "récriminations" et des "fantasmatisations" de part et d'autres des murs de la prison. "La finalité, c'est la réinsertion, explique Elisabeth Schmitlin, principalement la réinsertion de la fonction parentale."

 

Invités

  • Cécile de Ram, professeure des écoles

  • Sylvie Paré, professeure des écoles

  • Elisabeth Schmitlin, médiatrice familiale en prison

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 09h03

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.