Ces jeunes qui choisissent l'agriculture

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

mercredi 28 février à 9h03

Durée émission : 55 min

Ces jeunes qui choisissent l'agriculture

© Spencer Pugh / Unsplash - La stratégie de développement du secteur quelle qu'elle soit doit passer par un "renouvellement des générations"

Un secteur en crise qui attire les jeunes, il y a comme un paradoxe. Mais l'agriculture connaît de profondes mutations et les jeunes qui se lancent sont des passionnés.

Le salon international de l'agriculture 2018 bat son plein, Porte de Versailles à Paris. Un événement d'envergure qui valorise chaque année un secteur que l'on dit en crise. Et pourtant, un peu partout en France, des jeunes se préparent aux métiers de l'agriculture. Ont-ils raison de le faire ? Les évolutions du secteur sont en tout cas riches de promesses.
 

"Les jeunes qui s'engagent dans ces filières-là sont réellement motivés !"

 

Un secteur en évolution

Un secteur en crise qui attire les jeunes, il y a comme un paradoxe. Pour Thierry Dedieu, s'il y a des "problématiques sérieuses" et si "on ne peut pas dire que les représentants du milieu agricole exagèrent", il y a toutefois des raisons pour lesquelles choisir l'agriculture. À commencer par ses évolutions techniques ou économiques. "Être exploitant agricole aujourd'hui ce n'est pas comme être exploitant agricole demain."

La stratégie de développement du secteur quelle qu'elle soit doit passer par un "renouvellement des générations", assure l'adjoint au secrétaire général du Cneap. Le Conseil national de l'enseignement agricole privé qui représente 51.000 élèves et étudiants, de quelque 200 établissements en France métropolitaine et DOM-TOM. Et ça tombe bien, "les jeunes qui s'engagent dans ces filières-là sont réellement motivés !"

 



 

Les filières qui recrutent

Du CAP au doctorat en passant par le BPA ou le BAC Pro, l’offre de formations est loin d’être uniforme. Elle attire des jeunes dès 14 ans, fils d’éleveurs, d’arboriculteurs de vignerons, ou issus d’un milieu familial étranger au monde agricole. Ils partagent une passion pour la nature, les animaux ou l’environnement. 

Qu'il s'agisse de l'Enseignemen privé ou public, l'offre de formation s'adapte nécessairement aux évolutions du secteur. Il y a des filières où les perspectives d'emploi sont faibles, mais d'autres comme la gestion des espaces verts ou l'agroalimentaire qui recrutent. Ajuster l'offre et imaginer des passerelles entre formations, c'est ce à quoi s'emploie par exemple l'école des Établières, en Vendée. Un établissement qui accueille des élèves et des étudiants de la 4ème au bac +5 et qui les prépare à un certain nombre de diplômes agricoles. 

 

Invités

  • Thierry Dedieu , adjoint au secrétaire général du Cneap (Conseil national de l'enseignement agricole privé)

  • Morgan Kermarrec , directeur du lycée des Établières (La Roche-sur-Yon)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours du lundi au vendredi, à partir du lundi 4 septembre 2017

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Antoine Bellier

Journaliste à RCF depuis 2009, Antoine est passé par Le Mans et La Roche-sur-Yon, avant de rejoindre la rédaction nationale en septembre 2013. Curieux de l’actualité sous toutes ses formes, amateur de cinéma et de littérature, il lui arrive de passer du micro à la plume.