Le son et lumière sur Sainte-Anne-d'Auray, une "forme d'évangélisation"

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'actu chrétienne

mardi 13 août à 7h15

Durée émission : 3 min

Le son et lumière sur Sainte-Anne-d'Auray, une "forme d'évangélisation"

© Association spectacle Yvon Nicolazic (Asyn) - Spectacle "1625... Le mystère de Sainte Anne"

Voir le spectacle "1625... Le mystère de Sainte Anne" et se laisser toucher par le message de sainte Anne. Le son et lumière se joue jusqu'au 15 août au sanctuaire de Sainte-Anne-d'Auray.

Nouvelle mise en scène, nouveaux décors et acteurs, nouvelle bande-son... Pour sa septième édition, le spectacle "1625... Le mystère de Sainte Anne" se renouvelle. Un son et lumière à voir du 9 au 15 août, qui raconte l'histoire du sanctuaire de Sainte-Anne d'Auray (Morbihan) et qui explique le message de sainte Anne. Explications de Gwénaël Le Yondre, président de l'Association spectacle Yvon Nicolazic (Asyn).
 

L'histoire du sanctuaire

Au XVIIe siècle, sainte Anne, la mère de la Vierge Marie, est apparue à Yvon Nicolazic (1591-1645), un humble paysan breton à qui elle a déclaré "Dieu veut que je sois honorée en ce lieu". Elle désignait le champ du Bocéno, là où se trouve aujourd'hui la basilique Sainte-Anne-d'Auray. Chaque année, plusieurs milliers de pèlerins assistent au grand pardon de sainte Anne, le 26 juillet.

Cette année, le spectacle a intégré un nouveau personnage, Pierre Le Gouvello de Keriolet (1602-1660). Une figure célèbre à Auray, connue autant pour ses frasques que pour la profondeur de sa conversion spirituelle, et qui a joué un rôle important dans l'histoire du sanctuaire. Sur scène, ce sont aussi plus de 200 acteurs et figurants en costumes d'époque ainsi que des animaux de la ferme.
 

Une grande catéchèse

Le spectacle "1625... Le mystère de Sainte Anne" est donc tout autant une reconstitution historique qu'une "forme d'évangélisation", comme le confie Gwénaël Le Yondre. "Des fois, les gens viennent pour de l'histoire et peut-être qu'ils sont touchés par le message de sainte Anne et ceux qui viennent par le message de sainte Anne, on a vraiment envie qu'ils ne soient pas déçus ou dérangés par ce qu'on produit sur scène." 

Nul doute que le message de sainte Anne - qui est selon Gwénaël Le Yondre "qu'il faut avoir confiance, qu'on peut croire sans risque, qu'on peut êrte chrétien pratiquant" - touchera les spectateurs "au-delà de ce qu'ils auraient pu penser".

 

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

du lundi au vendredi à 7h15

Tout l'été, la rédaction nationale de RCF vous tient informés de l'actualité de l'Église et des mouvements chrétiens.

Le présentateur

Claire Le Parc

Journaliste à RCF depuis 2010, aujourd’hui Chef de Rédaction, Claire cultive la proximité, la rencontre et la recherche de sens. Elle aime la radio pour son immédiateté et sa chaleur humaine. Morbihannaise et fière de l’être, elle aime, plus que tout, valoriser son territoire et les habitants qui l’animent.