Attentats Isère/Tunisie : l'évêque de Grenoble-Vienne appelle à "une fraternité toujours plus vraie"

Mgr Guy de Kérimel ne veut pas céder à la peur et témoigne de son soutien à la communauté musulmane.

C'est un jour sombre pour la France et la Tunisie. Alors que le terrorisme a parlé une fois de plus, Mgr Guy de Kérimel, évêque de Grenoble-Vienne dans l'Isère, département de Saint-Quentin-Fallavier où a eu lieu l'attentat contre l'usine de gaz, veut faire passer un message de fraternité. Il appelle notamment à ne pas céder à la peur.


Et poursuit en rappelant que les musulmans sont les premiers bouleversés par ce type d'événement et qu'il ne faut en aucun cas tomber dans quelque amalgames que ce soit.

Voici son communiqué :

Au nom de la communauté catholique en Isère, je souhaite exprimer toute ma souffrance à la suite de l’odieux attentat qui a eu lieu dans notre département ce matin. Notre pensée comme notre prière vont aux familles des victimes et à leurs proches, mais aussi à notre pays une nouvelle fois agressé.
Aucune idéologie, aucune religion ne peuvent légitimer ces actes barbares : ils vont à l’encontre de l’homme et de sa dignité. Comme je l’exprimais aux responsables des communautés musulmanes à l’occasion du début du Ramadan : « plus Dieu est adoré, plus Il ouvre nos yeux et nos cœurs à nos frères humains, en particulier ceux qui sont dans le besoin. Plus Dieu est adoré, moins il y a de place dans les cœurs pour les haines, les divisions. »
Par la fraternité, nous contribuons à la construction d’un monde plus juste et plus humain. Les actes terroristes aussi monstrueux qu’ils puissent être ne sauraient entamer notre confiance en l’amour miséricordieux de Dieu. Notre engagement quotidien pour construire les relations d’amitié n’en sont que renforcées.
J’invite l’ensemble des croyants à prier pour la paix et pour une fraternité toujours plus vraie entre tous.