Attentats à Paris: "une opération commando très coordonnée"

14 novembre 2015 Par

François-Bernard Huygue, directeur de recherche à l'IRIS, analyse la situation du terrorisme en France après les attentats meurtriers commis vendredi à Paris.

Pour François-Bernard Huygue, ces attentants marquent la fin de la théorie du loup solitaire. "Les loups solitaires n’existent pas vraiment. Ils sont toujours des complices" explique ce directeur de recherche à l’IRIS. Pour ce spécialiste de la cyberstratégie, "nous sommes devant une opération commando très coordonnée avec un très bon timing et de très bonnes cibles, capables d’agir sur sept lieux de la capitale en même temps."

Les actes commis vendredi sont également, pour François-Bernard Huygue, "les vrais premiers attentats suicides commis en France. Sept des terroristes se sont fait sauter durant l’opération". Pour ce spécialiste du terrorisme, "on a franchi un seuil […] qui est absolument énorme et effroyable."

Au sujet des moyens à mettre en place pour endiguer le terrorisme sur notre sol, François-Bernard Huygue estime qu’il ne sert à rien de mettre en place de nouvelles lois liberticides, pour des raisons quantitatives. Pour cet expert, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Plus de 2 000 Français sont partis faire le djihad en Syrie ou en Irak. On compte sur le territoire national de nombreux sympathisants à cause djihadiste. Pour François-Bernard Huygue, "nous n’aurons jamais  assez de fonctionnaires de police ou d’un autre service pour les surveiller 24h sur 24h".

François-Bernard Huygue, interrogé par Christian Vadon