CEF : Mgr Georges Pontier s'inquiète des politiques d’exclusion

Mardi matin s’est ouverte l’Assemblée plénière de printemps de la Conférence des évêques de France à Lourdes. Le président Mgr Georges Pontier, a prononcé son discours d’ouverture en séance.

Discours durant lequel l’archevêque de Marseille a mis en garde l’Etat contre une laïcité qui verserait dans la « surveillance soupçonneuse des libertés ». Il a surtout appelé les fidèles et les Français à ne pas céder à la tentation du repli identitaire en Europe comme en France. Un appel qui intervient en plein entre-deux tours des élections départementales.
Pas de consigne de vote évidement de la part du président de la CEF mais l’énonciation de plusieurs critères de discernement essentiels à ses yeux afin d’éclairer le choix des électeurs. Comme la recherche du bien commun, le respect de la vie ou le souci des plus pauvres et des migrants. Mgr Georges Pontier a notamment critiqué ceux qui brandissent le retour à l’Etat-nation.


Jusqu’à vendredi, les évêques vont débattre de la prévention contre la pédophilie, mais aussi de la pastorale familiale de l’Eglise en vue du Synode d’octobre prochain à Rome.
Depuis ce matin ils vivent un temps de récollection de 24 heures qui porte sur le discernement évangélique du ministère épiscopal.

Sur le même thème :