François Hollande décore les survivants de Dammartin-en-Goële

Jeudi, François Hollande s’est invité à Dammartin-en-Goële pour inaugurer les locaux rénovés de l’imprimerie, où s’est déroulée la fin de la cavale des frères Kouachi.

Le président de la République multiplie les déplacements depuis quelques semaines. De quoi laisser planer quelques doutes quant à son éventuelle candidature à sa réélection. Jeudi, François Hollande s’est rendu à l’imprimerie de Dammartin-en-Goëlle, où en janvier 2015, s’est achevée la fin de la cavale des frères Kouachi, responsables de la tuerie de Charlie Hebdo.

L’entreprise avait été endommagé après que les deux terroristes se soient retranchés à l’intérieur. C’est pour inaugurer la réfection des locaux que le chef de l’Etat s’est rendu sur place. C’est également pour décorer de la Légion d’honneur deux hommes que François Hollande a fait le déplacement. Deux membres de l’entreprise, qui ont survécu à cet épisode dramatique.

Lilian Lepère, 26 ans lors des faits, est un ancien salarié de la société. Il était caché sous un évier lors de l’intrusion des frères Kouachi dans l’entreprise. Pendant plus de huit heures, il s’est dissimulé et a communiqué par SMS avec le GIGN, sans jamais être découvert. Ses informations avaient ainsi pu faciliter l’assaut des forces de l’ordre qui s’est soldé par la mort des terroristes.

L’autre héros, c’est le PDG de l’entreprise. Michel Catalano. Celui-ci n’a pas eu la chance de se cacher, et fut pris en otage durant une heure et demie par les jihadistes, avant que ces derniers ne le laissent repartir, vivant. Durant l’inauguration de ses nouveaux locaux, l’imprimeur est apparu très ému, conscient sans doute d’être une parmi les quelques rares victimes encore vivante, des attentats de janvier 2015.

Le témoignage de Michel Catalano: