Hooligans: la Russie et l'Angleterre pointées du doigt

13 juin 2016 Par

L'Euro a débuté vendredi, avec son flot de supporters. Parmi eux, des hooligans russes et britanniques, qui se sont affrontés violemment ce week-end à Marseille.

Cent seize interpellations, soixante-trois gardes à vue, trente-cinq blessés, trois expulsions, et un homme entre la vie et la mort… C'est le triste bilan d’un début d’Euro 2016, terni par les affrontements entre supporters. Des affrontements particulièrement violents à Marseille où des hooligans russes et anglais se sont livrés bataille sur le Vieux Port, samedi.

A Lille des violentes échauffourées ont également éclaté dimanche entre supporters allemands et ukrainiens. Une situation inquiétante pour les forces de l'ordre, qui sont déjà confrontées à la menace d'attentats terroristes. De quoi pousser l'organisateur de l'Euro à intervenir.

L'UEFA a ainsi menacé leséquipes russe et anglaise d’être disqualifiés en cas de nouvelles violences. Une procédure disciplinaire contre la Russie a d'ailleurs été ouverte. Car ce sont bien les Russes qui ont provoqué les violences à Marseille selon Mathieu Zagrodski, chercheur au CESDIP, le centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales.