La chronique agricole

Présenté par Marion Bastit

Chronique sur le monde agricole et rural réalisé chaque jeudi en partenariat avec l'hebdomadaire Réussir l'Anjou agricole, le journal de la Chambre d'agriculture.

La chronique agricole

Présenté par Marion Bastit

Chronique sur le monde agricole et rural réalisé chaque jeudi en partenariat avec l'hebdomadaire Réussir l'Anjou agricole, le journal de la Chambre d'agriculture.

tous les épisodes

3 min
Interloire investit 3 millions d'euros dans la promotion des vins de Loire
Présenté par Marion Bastit
L'interprofession des vins du val de Loire va investir plus de 3 millions d'euros en 2021 pour faire la promotion des vins de Loire. "Comme le marché français est étale, voire en recul, on vise surtout les pays étrangers où on est déjà bien implantés ou en fort développement", explique Laurent Menestreau, vigneron à Montreuil-Bellay et vice-président d'Interloire.
Intégrer à mon site
3 min
Après l'échec de la loi Egalim, l'Assemblée vote une 2e loi pour compléter
Votée en 2018, la loi Egalim encadre les relations commerciales entre les agriculteurs, les transformateurs et les distributeurs. Trois ans après, elle n'a toujours pas atteint son objectif : garantir un revenu décent aux producteurs. Votée le 24 juin 2021 à l'Assemblée, la loi Besson-Moreau vise à combler ses failles. Frédéric Vincent, responsable de la section laitière de la FDSEA de Maine-et-Loire, nous en dit plus sur son contenu.
Intégrer à mon site
3 min
La FDGDON49 cherche des bénévoles pour traquer les espèces nuisibles
La Fédération départementale de gestion des organismes nuisibles de Maine-et-Loire (FDGDON49) cherche des bénévoles. Leur mission : lutter contre l'expansion des animaux nuisibles et des plantes envahissantes. "Il s'agit par exemple de piéger les ragondins quand il y en a trop, mais aussi d'arracher des plantes toxiques", explique Raymond Vincent, le président de la FDGDON49.
Intégrer à mon site
3 min
"Laissez respirer les ruraux" : le ras-le-bol des chasseurs et des agriculteurs
Samedi 12 juin 2021, chasseurs et agriculteurs de la FNSEA organisaient une journée de mobilisation en ligne. Leur mot d'ordre : "Laissez respirer les ruraux". "On en a ras-le-bol des gens qui veulent nous dire comment on doit faire dans la ruralité alors qu'ils n'y connaissent rien", explique Sylvain Piet, agriculteur à La-Chapelle-Rousselin et membre du bureau de la FDSEA de Maine-et-Loire.
Intégrer à mon site
3 min
Les Jeunes agriculteurs organisent "Fermes en fête" ce week-end en Anjou
Le week-end des 12 et 13 juin, c'est la première édition de "Fermes en fête", un évènement organisé par le syndicat des Jeunes agriculteurs dans neuf communes de Maine-et-Loire. Randonnées de ferme en ferme, marchés de producteurs, démonstrations de chiens de troupeau... "On veut vraiment faire découvrir la réalité de notre métier au grand public", explique Nathalie Maussion, éleveuse caprine à Loiré.

Retrouvez le programme sur la page Facebook "Fermes en fête".
Intégrer à mon site
3 min
Avec Solenat, des agriculteurs compensent l'empreinte carbone des entreprises
Fondée en 2020 dans les Pays de la Loire, l'association Solenat met en relation agriculteurs et entreprises de la région. Objectif : permettre à ces dernières de compenser leur empreinte carbone localement, en finançant des projets environnementaux portés par des agriculteurs. "Il s'agit par exemple d'entretenir des haies pour stocker du carbone ou de semer des fleurs pour les abeilles", explique Matthieu Herguais, agriculteur à Saint-Georges-sur-Loire et membre de Solenat.
Intégrer à mon site
3 min
Covid-19 : l'opération "Fermes ouvertes" remplacée par des rencontres en classe
L'opération "Fermes ouvertes" de la FNSEA débute cette semaine en Anjou. Elle permet d'habitude aux élèves des écoles de visiter des fermes. Mais cette année, Covid-19 oblige, ce sont les agriculteurs qui iront dans les classes pour parler de leur métier. "Il est indispensable de créer du lien entre les écoles et les agriculteurs", estime Jacqueline Cottier, agricultrice à Champteussé-sur-Baconne, en charge de l'opération "Fermes ouvertes".
Intégrer à mon site
3 min
Cultivé depuis 12 ans, le Quinoa d'Anjou reçoit le label Produit en Anjou
Aujourd'hui, près de 300 agriculteurs de la Coopérative agricole du Pays de Loire (CAPL) cultivent autour de 2 000 hectares de quinoa par an. Ce quinoa d'Anjou, qui représente 1/3 de la consommation française, vient d'être labellisé "Produit en Anjou". "On veut mettre en avant notre ancrage territorial : de la production des semences jusqu'au conditionnement, tout est fait en Anjou", souligne Christian Blet, le président de la CAPL.
Intégrer à mon site
3 min
La FDSEA 49 se dit favorable au "Varenne" agricole sur la gestion de l'eau
Après le "Ségur de la santé" et le "Beauvau de la sécurité", le gouvernement annonce un "Varenne de l'agriculture" avant l'été. Au programme de cette concertation : l'eau et l'adaptation au changement climatique. Une question cruciale pour Valéry Lebouc, en charge du dossier de l'eau à la FDSEA de Maine-et-Loire : "J'espère que ça permettra de sortir des postures pour trouver des solutions."
Intégrer à mon site
3 min
Épargnés par le gel, les producteurs de cidre s'attendent à une bonne récolte
Survenu en pleine floraison, l'épisode de gel de début avril 2021 a causé des dégâts sur les pommiers, mais pas sur ceux des producteurs de cidre. "On a une floraison plus tardive que la pomme de table, donc on a été relativement épargnés, explique Denis Rouland, le président de l'association des Cidres de Loire. On est surtout inquiets de la fermeture des restaurants, qui représentent 20 à 25 % de nos débouchés."
Intégrer à mon site
3 min
Courses à huis clos, paris en ligne : la filière hippique résiste au Covid-19
Au bout d'un an de crise sanitaire, Philippe Foucher, le directeur de la fédération des courses hippiques Anjou-Maine, dresse un état des lieux de la filière en Maine-et-Loire. "Grâce aux courses à huis clos et aux paris en ligne, on a pu traverser la crise au mieux, même si les courses sans public dans l'hippodrome, c'est un supplice pour nous", confie-t-il. Depuis le 1er janvier 2021, toutes les courses sont retransmises en direct sur Equidia.
Intégrer à mon site
3 min
Gel tardif, printemps sec : le climat est-il devenu fou en Maine-et-Loire ?
Du 3 au 9 avril 2021, il a gelé toutes les nuits en Maine-et-Loire, au grand dam des viticulteurs et arboriculteurs. Ces épisodes de gel tardif vont-ils devenir la norme ? "Avec le réchauffement climatique, ils seront de moins en moins fréquents et de moins en moins tardifs, prédit Lionel Salvayre, référent régional de Météo France. Mais plus les hivers seront doux, plus les plantes seront précoces et plus le gel fera de dégâts."
Intégrer à mon site
3 min
Produits laitiers : la FDSEA dénonce des prix inférieurs au coût de production
Jeudi 1er avril 2021, des producteurs de lait de la FDSEA ont contrôlé le prix de quatre produits laitiers dans les rayons d'une demi-douzaine de grandes surfaces en Maine-et-Loire. "L'objectif, c'est de vérifier que ces prix tiennent compte des coûts de production, explique Frédéric Vincent, président de la section laitière de la FDSEA. En-dessous d'un certain prix, on ne peut pas vivre de notre travail."
Intégrer à mon site
3 min
Horticulture : "C'est un grand soulagement que les fleuristes restent ouverts"
Depuis le 20 mars 2021, 16 départements de France sont reconfinés. Mais cette fois-ci, fleuristes et jardineries ont pu rester ouverts. Ils font partie de la liste des commerces "essentiels". C'est un grand soulagement pour Antoine Pigot, horticulteur à Tiercé et représentant de la filière horticole à la FNSEA. "Le printemps représente 50 à 80 % de notre chiffre d'affaires annuel", souligne-t-il.
Intégrer à mon site
3 min
Un an après, "le confinement a été bénéfique pour l'image des agriculteurs"
Le 17 mars 2020, c'était le début du premier confinement en France. Il a duré huit semaines et a bouleversé le quotidien des Français. "Ils ont redécouvert que l'alimentation était essentielle, et que derrière il y avait des agriculteurs, donc il y a eu un retour en force de la considération de l'agriculture", constate l'Angevine Christiane Lambert, la présidente de la FNSEA, premier syndicat agricole en France.
Intégrer à mon site
3 min
Le plateau télé itinérant du "Village Semence" fait étape en Anjou ce jeudi
Faute de Salon de l’agriculture 2021 à Paris, l’interprofession des semences sillonne la France avec un plateau télé itinérant du 8 au 13 mars. Au programme, 80 émissions sur le thème des semences pour une alimentation saine et sûre, diffusées en direct sur internet. Jeudi matin 11 mars, le plateau a fait étape à Andard, près d'Angers. Vincent Poupard, délégué régional de l'interprofession des semences, nous en dit plus sur le programme, visible en replay sur villagesemence.fr
Intégrer à mon site
3 min
Départs en retraite d'agriculteurs : une occasion de féminiser la profession ?
Le 8 mars, c'est la journée internationale des droits des femmes. L'occasion de se pencher sur leur place dans le monde agricole. "Les femmes représentent 25 % des chefs d'exploitation en France, mais les départs en retraite peuvent être l'occasion d'installer davantage de femmes", estime Jacqueline Cottier, éleveuse en Maine-et-Loire et présidente de la commission nationale des agricultrices de la FNSEA. Aujourd'hui, les femmes représentent la moitié des élèves des cursus agricoles.
Intégrer à mon site
3 min
Réforme de la Politique agricole commune : quels enjeux en Maine-et-Loire ?
Premier budget de l'Union européenne, la Politique agricole commune (Pac) est en pleine réforme. Tous les sept ans, les Etats-membres renégocient les règles d'attribution des aides versées aux agriculteurs. Dominique Lebrun, président adjoint de la FDSEA de Maine-et-Loire, nous en dit plus sur cette réforme, qui va dans le sens d'un "verdissement", et ses effets attendus en Anjou.
Intégrer à mon site
3 min
Maine-et-Loire : trois fois plus de départs d'agriculteurs que d'installations
Du 8 au 12 février 2021, le syndicat des Jeunes agriculteurs (JA) organise la semaine du renouvellement des générations en agriculture. Il s'agit de promouvoir l'installation des jeunes. Pour Alexia Cantin, vice-présidente des JA en charge de l'installation, de la transmission et de la formation, l'enjeu est de taille. "En Maine-et-Loire, il y a 500 cessations d'activité par an, dont la moitié sont des départs en retraite. Pour trois départs, on compte une seule installation."
Intégrer à mon site
3 min
Viande bovine : "Le prix de vente est 1 euro en-dessous du coût de production"
Adoptée fin 2018, la loi Agriculture & Alimentation promettait un prix juste pour tous les producteurs. Deux ans plus tard, ce n'est toujours pas le cas pour les éleveurs de viande bovine. "Les grandes surfaces ont vendu 15 à 20 % de steak haché en plus en 2020, on ne comprend pas pourquoi ça ne se répercute pas sur le prix payé aux éleveurs", s'étonne Pierre-Marie Caillaud, responsable de la filière viande bovine à la FDSEA de Maine-et-Loire.
Intégrer à mon site