La Turquie victime de trois attentats lundi

La Turquie vit un regain de tension. Ces attaques commises par différents groupes : le PKK, l'Etat Islamique ou le DHKP/C d’extrême gauche déstabilisent la Turquie.

En Turquie, un commissariat et le consulat américain d’Istanbul ont été attaqués lundi matin. Il y aurait au moins trois morts selon les médias turcs. L’attaque contre le consulat américain a été revendiquée par le Front révolutionnaire de libération du peuple (DHKP/C ), groupe d’extrême gauche.
L’autre attaque serait le fait des séparatistes kurdes du PKK.  Dans la nuit de lundi à mardi, l'aviation turque a mené des raids des repaires du PKK à la frontière avec l'Iran et l'Irak.
Emre Demir, rédacteur en chef du journal Zaman France explique la composition de ce Front révolutionnaire plutôt minoritaire en Turquie. Mais il s’inquiète surtout de voir la montée des violences jusque dans les grandes villes du pays.

 
Ce conflit entre le PKK et le gouvernement turc est lourd pour la population. Et surtout, en livrant une double bataille PKK/Etat Islamique, Erdogan s’est engagé dans le plus grand pari de sa carrière politique.