Le P. Matthieu Rougé observe des élections "difficiles pour beaucoup de chrétiens"

24 avril 2017 Par

Au lendemain du 1er tour de la présidentielle, l'analyse du P. Matthieu Rougé, ancien aumônier des parlementaires.

Le 24.04.2017 | À l’issue du résultat du premier tour de l'élection présidentielle, la Conférence des évêques de France (CEF) a publié un communiqué pour aider au discernement des électeurs. Si elle ne donne pas de consigne de vote, la CEF redit l’importance du vote: acte citoyen, acte responsable dans une démocratie.
 

"Il ne faut pas sous-estimer le caractère difficile de ces élections pour beaucoup de chrétiens"

 

un 1er tour qui révèle les blessures de notre société

Pour le P. Matthieu Rougé les résultats de ce premier tour de l'élection sont avant tout le signe de "blessures" dans notre société. "À nouveau le Front National est au 2e tour, beaucoup de blessures de notre société, 15 ans après, n'ont pas été apaisées", regrette l'aûmonier.
 

la dignité de tout l'homme et de tout homme

Quant au choix que devront faire les électeurs, il doit être éclairé par le souci de la "dignité de la personne humaine dans toutes ses dimensions", explique l'ancien aumônier des parlementaires. "On ne peut pas s'enfermer dans une question et en même temps on ne peut pas négliger les questions les plus sensibles."
 

une élection "difficile" pour les chrétiens

Le prêtre invite les chrétiens à "se positionner en conscience". Il souligne la difficulté pour les chrétiens "Il ne faut pas sous-estimer le caractère difficile de ces élections pour beaucoup de chrétiens."
 

[►ÉCOUTER]

L'interview du P. Matthieu Rougé, interrogé par Florence Gault.

 

Sur le même thème :