PLF 2016 : des cadeaux fiscaux et 16 milliards d’euros d’économies pour l’Etat

Telle est l’équation du dernier projet de loi de finances de la mandature actuelle, dont l’examen débute ce mardi à l’Assemblée nationale.

Comment concilier baisses d’impôts, promises par l’exécutif, et réduction des dépenses publiques, très attendues par Bruxelles ? C’est tout le problème que devra défendre le gouvernement à partir de ce mardi, date à laquelle débute l’examen du projet de loi de finances 2016.

Le souhait du gouvernement est de faire passer le déficit de la France sous la barre des 3 %, l’objectif imposé par la Commission européenne. Avec les 16 milliards d’euros d’économies affichées, Michel Sapin, ministre des Finances, entend bien réduire la dette publique à 3,3 %, avant de se diriger vers l’objectif de 2,7 % en 2017.

Pour autant, le gouvernement entend bien tenir sa promesse envers les contribuables, en ne faisant pas augmenter les impôts. A ce sujet, ce sont 8 millions de ménages qui devraient profiter de cadeaux fiscaux, selon l’exécutif. A commencer par la hausse du seuil d’entrée dans l’impôt sur le revenu, qui devrait permettre à 1,13 million de contribuables de sortir de l’impôt, ou de se retrouver non-imposable. Des gestes concédés par le gouvernement, qui, à l'image du ministre des Finances, semble optimiste sur la reprise de la croissance.