Primaire à droite : un débat périlleux

14 octobre 2016 Par

Les sept candidats de la primaire de droite vont s’affronter ce soir dans leur premier débat télévisé, sur TF1.

De manière générale, l’exercice est périlleux pour tous les candidats de la primaire de la droite. En effet, les tensions sont extrêmement fortes entre les principaux concurrents. Et cette émission marquera pour eux un cap important dans leur campagne respective, jusqu’au premier tour de l’élection présidentielle.

Entre eux, le climat est pour le moins détestable. François Fillon et Jean-François Copé ont récemment remis sur le devant de la scène des affaires judiciaires dans lesquelles Nicolas Sarkozy serait mis en cause. Alain Juppé, leader dans les sondages jusqu’à présent, n’a pas manqué de charger son concurrent.

Quand à Nicolas Sarkozy, il se trouve fragilisé par le ralliement récent à Alain Juppé de 600 élus centristes, dont 46 parlementaires au premier rang desquels Jean-Christophe Lagarde. Malgré ses efforts pour attirer des électeurs du Front national, l’ancien président de la République n’est pas en position de force.

Outre les tensions, l’exercice est délicat pour ces ténors de la droite, pour la simple et bonne raison qu’ils n’ont jamais eu l’occasion de débattre les uns avec les autres de cette manière. Un débat difficile à préparer d’autant plus que les candidats pourront adopter différentes stratégies au cours de l’émission, du fait que certains d’entre eux aient un passé politique commun.

L'analyse du politologue Thomas Guénolé:

00:00

00:00