[Synode] Frère Bruno Cadoré:" il faut renforcer les communautés d'appartenance"

16 octobre 2018 Par

Elise Le Mer, envoyée spéciale de RCF à Rome, interroge le frère Bruno Cadoré, supérieur général de l'ordre des dominicains.

"Le travail se déroule bien, l’ambiance est excellente. Il y a beaucoup de jeunes évêques. C’est une Église qui se découvre, qui se constitue, qui se construit. C’est assez beau. J’appartiens à une tradition médiévale capitulaire. Je suis toujours un peu décalé, car j’ai l’habitude des chapitres et le synode n’est pas un chapitre. Donc il faut que je m’adapte mais je trouve que le synode correspond à ce qu’on pouvait en penser. La question maintenant est de savoir ce qu’un synode ouvre" explique frère Bruno Cadoré.

"L’Église est comme toutes les institutions. On a toujours tendance à penser aux jeunes, comme s’ils n’étaient pas là, alors qu’ils sont le présent et l’avenir. Pour ce synode, la prise de parole des jeunes permet de découvrir qu’il faut donner la place à tout le monde. Découvrir que si on donne la parole aux gens, les gens la prennent. Et si les gens prennent la parole, c’est pour converser. Et si vous conversez, ce que vous pensez va bouger, et ce qu’ils pensent va bouger. Le discours commun va bouger. Le corps de l’Église va bouger, et c’est cela que j’attends" ajoute le supérieur général de l'ordre des dominicains.

Au synode des évêques, seuls les évêques votent. "Cela ne me choque pas tellement. Mais dans un synode des évêques, pour que l’Église soit synodale, il faut développer la vie synodale des Églises particulières. La vie synodale, c’est ça. Dans cette vie, la plupart du temps, tous ont la parole et tous sont partie prenante des orientations prises par le synode" lance encore le frère Bruno Cadoré.

"Une dynamique comme celle-ci peut changer si on découvre que pour qu’il y ait discernement, il faut qu’il y ait communauté. Le discernement de la vie chrétienne sans communauté n’existe pas. Si le synode aboutit à dire qu’il faut renforcer les communautés d’appartenance, à ce moment-là, cela aura changé quelque chose" conclut-il.

Frère Bruno Cadoré, supérieur général de l'ordre des dominicains:

00:00

00:00