Magazine littéraire

RCF86-EG
RCF86-EG
Présentée par Michel Cordeboeuf

Retrouvez chaque semaine Michel Cordeboeuf et un invité pour nous parler d'un ouvrage

RCF86-EG
RCF86-EG

Magazine littéraire

Présentée par Michel Cordeboeuf

Retrouvez chaque semaine Michel Cordeboeuf et un invité pour nous parler d'un ouvrage

tous les épisodes
13 min

Laurence Baranski pour son livre : Le rêve de Réto

Présenté par Michel Cordeboeuf
Michel Cordeboeuf reçoit avec la complicité d'Éric Godaillier Laurence Baranski pour son roman initiatique, Le rêve de Réto aux éditions Libre2lire. Une rencontre du troisième type, tout en délicatesse, qui ne manque pas de nous faire poser les bonnes questions...
Intégrer à mon site
13 min

Anaël Train pour son roman Le Serment de Jaufré

Couverture du livre
Couverture du livre
Présenté par Michel Cordeboeuf

Michel Cordeboeuf reçoit avec la complicité technique d'Éric Godaillier Anaël Train pour son roman Le Serment de Jaufré aux éditions 123. Jaufré Rudel deviendra l'un des troubadours les plus prisés de la cour de l'inoubliable Aliénor d'Aquitaine, mais à 7 ans, Jaufré Rudel peine encore à comprendre l'injustice qui frappe sa famille, privée de ses terres par le puissant duc d'Aquitaine. Alors qu'il vient de perdre sa mère, le petit garçon se découvre une passion pour le chant et la musique. Et si, face aux nombreuses épreuves qui l'attendent, cet art se révélait sa meilleure arme ? Un roman passionnant où magie et chevalerie s'entrelacent en un tableau somptueux.

Intégrer à mon site
12 min

Jean-Philippe de Tonnac pour son livre L'ensaignement

Couverture du livre
Couverture du livre
Présenté par Michel Cordeboeuf

Michel Cordeboeuf reçoit avec la complicité technique d'Éric Godaillier Jean-Philippe de Tonnac pour son livre L'ensaignement aux éditions Trédaniel. En catimini, en cachette, du grec katamênia, " menstruation ". C'est ainsi que les femmes vivent le plus souvent au sein de notre humanité, anonymes, privées de droit, de considération. C'est ainsi qu'elles sont invitées chaque mois à saigner puisque ce sang est répugnant, qu'il les rend folles, infréquentables, c'est bien connu. Que voulez-vous que des sociétés qui ont parié sur le virtuel, le hors-sol, le grand marché, la mort honteuse, qui ont une telle haine de la vie, comprennent encore quelque chose de cette histoire de cycle ? Puisque les femmes commencent à se libérer de ces carcans où on veut toujours les museler, on dirait que le sang lui aussi veut sortir de sa clandestinité et avec lui tout ce dont il est porteur. Le narrateur est un homme qui " rencontre " le sang, presque malgré lui. A lui, la question ne s'était jamais posée ou bien les femmes qu'il avait rencontrées jusqu'à ce jour ne l'avaient pas invité à partager leurs secrets.

Intégrer à mon site
13 min

Virginie Cailleau - 2 romans : L'héritage Van der Meer et Le lapin de ma fille

Couverture du livre
Couverture du livre
Présenté par Michel Cordeboeuf

Michel Cordeboeuf reçoit avec la complicité d'Éric Godaillier Virginie Cailleau pour ses derniers romans : L'héritage Van der Meer et Le lapin de ma fille parus aux éditions EX AEQUO.

Le lapin de ma fille : Dans le paisible Marais Poitevin, un individu épie la si parfaite famille Canterel.. Lorsque la femme de ménage de cette dernière est agressée lors d'un cambriolage atypique, le major de gendarmerie André Callemin soupçonne que le coupable n'est pas un client ordinaire. En effet pourquoi, dans une maison remplie d'objets de valeur, ne dérober qu'une collection de cartes postales chinoises du XIXème siècle et un lapin nain ? Un autre fait étrange est que la victime, vieille dame apparemment sans histoires, fréquentait un repris de justice violent mais très cultivé du nom de Timéo Méchaing, qui terrifie tous ceux qui croisent sa route. Lequel Méchaing a disparu dans la nature après avoir clamé qu'il était sur le point de faire fortune.. Est-il l'auteur des menaces macabres que reçoit Béatrice Canterel ? Pourquoi celle-ci refuse-t-elle den parler à son mari et aux gendarmes ? Et qu'est devenue la jeune et jolie voisine de Méchaing ? De son côté, parallèlement à l'enquête, Aurélien Canterel remue désespérément ciel et terre pour rendre à sa fillette son lapin blanc adoré.

L’héritage Van der Meer : Dans le Marais Poitevin, le major de gendarmerie André Callemin et sa brigade enquêtent sur l’homicide du jeune Tristan Sauzillon. Parallèlement, ils cherchent à identifier des cambrioleurs en série particulièrement cruels. Hors, la dernière victime desdits malfaiteurs semble être le Dr. Élodie Lamarre. En effet, non contents de lui avoir dérobé quatre tableaux abstraits d’assez grand prix peints par son défunt mari ainsi qu’une huile néerlandaise héritée de son père, ils ont également tué son perroquet. Cependant, Callemin devine vite que l’affaire est plus complexe qu’il n’y paraît, et s’intéresse alors à la belle praticienne. Quel lourd passé familial dissimule-t-elle, et quel secret compromettant le Dr. Bernard Dubreuil, transi d’amour, a-t-il découvert en l’espionnant ? Jusqu’où sa belle-sœur est-elle prête à aller pour se venger d’une prétendue captation d’héritage ? Quel artiste du Siècle d’Or a peint l’œuvre léguée par son père, Maurits Van der Meer ? La mort de ce dernier était-elle réellement accidentelle ? Et, surtout, quel lien il y a-t-il avec celle de Tristan ?

Intégrer à mon site
13 min

André Charbonnier pour son livre Obligés

Couverture du livre
Couverture du livre
Présenté par Michel Cordeboeuf

Michel Cordeboeuf reçoit avec la complicité technique d'Éric Godaillier André Charbonnier pour son livre Obligés aux éditions Lumière. André Charbonnier nous démontre que nous consentons à des actions et à des pensées, sans savoir qu'elles nous sont imposées. Nous sommes conditionnés. Notre culture, notre famille, l'école, nos peurs et bien d'autres choses faussent notre discernement et influencent nos comportements. Dans ce livre, trois chapitres TOUS CONDITIONNÉS / LES CONDITIONNEMENTS / SE DÉCONDITIONNER

Intégrer à mon site
13 min

Sylvain Larue pour son roman Les écuries de Diomède

Couverture du livre
Couverture du livre
Présenté par Michel Cordeboeuf

Michel Cordeboeuf reçoit avec la complicité technique d'Éric Godaillier Sylvain Larue pour son roman Les écuries de Diomède aux éditions De Borée.
1857. Sous les encouragements de la foule, sur les pelouses vertes et bien entretenues du nouvel hippodrome inauguré en grande pompe, les chevaux issus des meilleurs élevages s’élancent sous les yeux de prestigieux spectateurs, dont l’empereur Napoléon III et son épouse. Mais en coulisses, derrière les tribunes bondées, guet-apens et trafics s’organisent ; monde dangereux où intrus et fouineurs ne sont assurément pas les bienvenus.
Pourquoi tant de mystère autour d’une enquête, en apparence simple, confiée à un policier déchu ?
Pourquoi cette scène de crime qu’on cherche à tout prix à garder secrète ? Et que faire face à une affaire comportant trop de pistes ? Ces questions et bien d’autres, Léandre Lafforgue, alias « le Goupil »,aura tout loisir de se les poser quand, aux côtés de son amie, l’agent Pantecroët, il sera chargé d’aller incognito se jeter dans la gueule du loup afin d’y dénicher les nombreux secrets des écuries de Diomède...

Intégrer à mon site
13 min

Michel Cousseau - 2 romans : Cauchemar sur la ville - Mes premiers godillots

Couverture du livre
Couverture du livre
Présenté par Michel Cordeboeuf

Michel Cordeboeuf reçoit avec la complicité technique d'Éric Godaillier Michel Cousseau pour ses deux romans parus aux éditions Sydney Laurent.
Cauchemar sur la ville Un thriller à couper le souffle. Des jeunes femmes sont assassinées et mutilées à Poitiers puis dans le sud-ouest de la France. Qui peuvent bien être le ou les auteurs d’une telle barbarie ? S’agit-il d’une vengeance ? D’un règlement de compte ? La jeune et charmante commandante de police Alisson de la Rochette enquête, assistée de sa fidèle équipe. Y aura-t-il une fin heureuse à ce cauchemar ? C’est à découvrir dans ce premier roman de notre auteur qui fait référence à ses maîtres, tels San Antonio, Boudard et bien d’autres, en distillant çà et là quelques touches plus gaies pour détendre cette atmosphère pesante.
Mes premiers godillots Pour son deuxième roman, l’auteur nous transporte dans une autre époque, pas si éloignée que cela. Ce roman de terroir raconte la vie au début du vingtième siècle du monde paysan poitevin, au travers du personnage central Alexandre, né en 1902, au nord des Deux-Sèvres, dans une grande famille de dix enfants, de parents très pauvres comme il en existait de très nombreux en ces temps-là. Il est le troisième de la fratrie. Le père, domestique journalier, trime chaque jour pour un salaire de misère. La mère tente tant bien que mal de faire bouillir la marmite. Quand les enfants sont en âge de travailler, vers six ou sept ans, ils vont dans les fermes alentour garder les animaux dans les champs. Ça faisait une bouche de moins à nourrir, disait le père. Puis la Première Guerre mondiale arrive avec ses drames, ses malheurs, la peur, la misère, les nombreux morts, les blessés, ces êtres fracassés de la vie. Après la guerre, les parents décident d’émigrer dans le sud de la Vienne pour, paraît-il, des jours meilleurs. Certes, la maison est plus grande, le travail est plus sûr et mieux rémunéré. Alexandre décide de changer de vie, de métier, il rentre dans une grande administration. Le quotidien s’améliore quand la Seconde Guerre mondiale arrive. Elle se révèle différente de la première, cette fois, l’ennemi est partout, aidé par la milice pétainiste, ce qui plonge le pays dans une atmosphère extrêmement tendue, inquiétante. Il faut être en permanence sur ses gardes, car à chaque instant la dénonciation peut arriver pour celui qui s’est engagé dans les forces vives afin de libérer le pays. Au travers de quelques faits historiques réels, ce récit met en lumière la vie presque « ordinaire » de notre personnage. Il démontre que le courage, l’envie et la volonté peuvent améliorer le quotidien. Ce roman est destiné à tout public, car il retrace l’histoire de nos racines.

Intégrer à mon site
13 min

Dan le conteur pour l'album : La petite étoile qui avait peur de la nuit

Couverture du livre
Couverture du livre
Présenté par Michel Cordeboeuf
Michel Cordeboeuf reçoit avec la complicité d'Éric Godaillier Dan le conteur qui nous raconte La petite étoile qui avait peur de la nuit. Cet album est écrit par Dan le conteur et illustré par Maëlle Bossard. Il est publié aux éditions Persée.
Intégrer à mon site
13 min

Dan le conteur

Photo fourni par l'invité
Photo fourni par l'invité
Présenté par Michel Cordeboeuf
Michel Cordeboeuf reçoit avec la complicité d'Éric Godaillier Dan le conteur. Un parcours incroyable de vie et de création. infatigable conteur, il interpelle les consciences et éveille aux richesses de la vie. Il nous donne un aperçu de sa vie riche en rencontres et en écoutes.
Intégrer à mon site
13 min

Philippe PINEAU de l'Association "D'Un livre L'Autre"

Philippe Pineau par Daniel Proux
Philippe Pineau par Daniel Proux
Présenté par Michel Cordeboeuf

Michel Cordeboeuf reçoit avec la complicité d'Éric Godaillier Philippe Pineau, Président de l’ association « D’Un Livre L’Autre » pour parler de la revue Le Liseron et des activités de l'association. Le Liseron est une revue littéraire annuelle dont la vocation est le développement de la lecture parmi les populations défavorisées et le soutien aux bibliothèques publiques. Elle est destinée aux personnes détenues du Centre pénitentiaire de Poitiers – Vivonne qui fréquentent la médiathèque Naguib Mahfouz, la médiathèque de la prison.

Intégrer à mon site
13 min

Véronique REY pour son livre : Mater Stabat

Couverture du livre
Couverture du livre
Présenté par Michel Cordeboeuf
Michel Cordeboeuf reçoit avec la complicité d'Éric Godaillier Véronique Rey pour son roman Mater Stabat aux éditions Geste. Tout commence dans la campagne grassoise avec une femme qui tente d'échapper à la mort. Elle laisse une trace à sa disparition, ses pensées notées scrupuleusement dans un journal intime. Une construction en triptyque : deux femmes prennent la parole, le troisième narrateur est un fils, la mère qu'il évoque apparaît fantasmatique. Portraits de femmes rêveuses, mystérieuses, violentes, sensuelles. Des souvenirs se mêlent à des peurs, des aspirations, des réflexions et des souvenirs. Ce roman laisse entrevoir la complexité féminine, toute la révolte, les envies et les contradictions.