Clélie Avit " L'expérience de la pluie " (Plon)

Présentée par

S'abonner à l'émission

A plus d'un titre

samedi 9 novembre à 10h00

Durée émission : 40 min

Clélie Avit  " L'expérience de la pluie " (Plon)

00:00

00:00

Clélie Avit
" L'expérience de la pluie " (Plon)
Toucher mais ne pas l'être. Par le cœur ou par les doigts. Pour Camille et Arthur, son fils de six ans, cela revient au même. Tous les deux autistes, ils vivent à l'abri du monde, de son bruit et de ses violences. Chaque rencontre, chaque échange physique, même le plus infime, est une épreuve : une main qui attrape, une bousculade dans le bus, des gouttes de pluie sur la peau. Un soir, en sortant du bureau, Aurélien croise leur route. Dans son quotidien désabusé, il entrevoit dans leur relation ce "vrai" qui lui manque tant et qui semblait hier encore inatteignable. Mais comment approcher ce couple mère-fils fusionnel sans briser leur fragile équilibre ? 
 

Chronique de Jacques PLAINE publiée dans L’Essor

Clélie Avit - L’expérience de la pluie - Plon - 18 €
 
Clélie Avit est née à Saint-Étienne. Enfance à Pont Salomon, Etudes universitaires à Lyon, CAPES. Premières années d’enseignement dans la région de Nice. En 2015 elle remporte le prix Nouveau Talent avec « Je suis là ». Un premier roman traduit en 24 langues et tiré en France à 60 000 exemplaires.
 
« Je suis là » c’était la rencontre de deux âmes cabossées par la vie. Elsa dans le coma suite à une chute en montagne et Thibaut traumatisé par l’accident de son frère dont la voiture a renversé deux jeunes filles.
 
Dans « l’expérience de la pluie » nouveau défi pour Clélie Avit. Inventer une vie à une mère et son fils de six ans, Camille et Arthur, tous les deux autistes Asperger. « A la naissance d’Arthur, je pensais que ma vie allait passer d’épreuve en épreuve, à la recherche du fonctionnement de mon fils. Finalement, je n’ai jamais rien vécu d’aussi simple. Tout ce qui lui arrive m’est arrivé un jour, je connais donc très souvent la solution ».
 
 Camille et Arthur comme beaucoup d’autistes souffrent d’hypersensibilité sensorielle. Un épiderme cent fois plus réceptif que celui de n’importe qui. Chaque rencontre, chaque contact physique est pour la mère comme pour le fils une terrible épreuve. Une bousculade dans un bus par exemple, la cérémonie de la douche ou des gouttes de pluie sur la peau et Camille doit trouver le chemin qui permettra à Arthur de se rassurer et d’éviter la crise. « Je fais toujours mon possible pour résoudre ses énigmes. Trouver les mots justes, le bon vocabulaire, inventer mon propre dictionnaire.» Elle sait aussi qu’Arthur devra bientôt affronter les aléas de la vie, seul, « sans que je sois là pour servir de bouclier ou de paratonnerre. »
 
Un jour Aurélien croise leur route. Une première fois dans le parc où il découvre Arthur dessiner dans le sable, puis dans le bus, puis une seconde fois dans le parc, puis une seconde fois dans le bus. Il s’approche de leur bulle. Il apprend à naviguer au plus près. « Un demi-centimètre, et je peux la toucher. Un demi-centimètre, et je peux l’embrasser » Chaque geste est d’importance. « Tout peut exploser » quand on prend le risque fou, inconsidéré, de se hasarder dans les eaux territoriales d’un couple mère-fils aussi fusionnel.
 
Vendredi 8 novembre à 18 heures et à la Librairie de Paris enregistrement public sur RCF de l’émission « A plus d’un titre » avec Clélie Avit. A 17 h 15, même lieu, enregistrement public d’une « Carte Blanche » avec Hélène Goninet pour son livre « Moi j’accouche » Abatos. Au bout des mots.

 


© clichés Louis Reynard Lire à ST-Etienne/RCF42

Invités

  • Clélie Avit, Ecrivaine

L'émission

Tous les samedis à 10h00

Magazine littéraire en lien avec l'association de promotion de la lecture "Lire à Saint-Étienne".

Le présentateur

Anne-Marie VERGNON

Professeur de lettres à mi-temps, elle dirige la radio depuis plus de 15 ans. Sa passion est d’abord le
journalisme : reportages, rencontres, émissions en studio et animations en extérieur, c’est par l’exemple
de l’exigence qu’elle motive son équipe. Elle a exercé des responsabilités importantes dans l’élaboration
du nouvel univers de RCF au sein de divers groupes de travail nationaux et elle est régulièrement appelé
à intervenir comme « experte » au sein de notre réseau.