« La tragédie brune », de Thomas Cadène

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'Actualité littéraire

jeudi 14 juin 2018 à 8h53

Durée émission : 3 min

« La tragédie brune », de Thomas Cadène

Ce matin, Christophe Henning nous parle d'une BD qui exhume un classique : une nouveauté qui réveille un livre oublié…

Au départ, Xavier de Hauteclocque écrit « la tragédie brune », publié aux éditions de la nouvelle revue critique, en 1934. Aujourd’hui, ce livre oublié devient une BD, grâce au scénario de Thomas Cadène et au dessin de Christophe Gaultier, sous le titre éponyme « la tragédie brune ». Xavier de Hauteclocque est journaliste pour l’hebdomadaire Gringoire. Cet ami de Joseph Kessel est un habitué des reportages outre-Rhin, il a des amis à Berlin, et suit l’actualité allemande depuis pas mal de temps. En 1933, il ne reconnaît plus ce pays à feu et à sang. Le reporter découvre le fanatisme de Hitler avant la guerre, le nazisme avant Auschwitz, le naufrage de tout un peuple. Il n’y a pas besoin de longs discours : le dessin de Christophe Gaultier, sobre et tranchant, met en évidence la chape brune qui recouvre petit à petit l’Allemagne.
 
C’est un peu Tintin chez les chemises brunes en plus dur : le livre retrace l’enquête de Xavier de Hauteclocque, à une époque où le reportage à la manière d’Albert Londres, durait plusieurs semaines. Sur les traces de Xavier de Hauteclocque, la BD montre les scènes de lynchage dans les rues, les premiers camps de travail, la réalité d’un pays à la dérive : « Je veux sonder l’état d’esprit du peuple voisin. Est-il bien disposé ou animé d’un désir de vengeance ? », s’interroge le journaliste. Ce qu’il voit est bien plus inquiétant : Xavier de Hauteclocque a tout compris avant même que la guerre commence. Pour preuve, il a été empoisonné par la Gestapo en 1935 après la publication de « La tragédie brune ». Restait ce livre… qui n’a pas suffit à empêcher la guerre. Mais peut-être est-il utile encore aujourd’hui, rappelant l’importance de l’information. Le livre est d’ailleurs dédié aux 65 journalistes tués en 2017 par des régimes totalitaires.
 
Difficile de dire qu’on ne savait pas, c'est toujours la question qui nous hante : comment la folie d’un homme peut-elle entraîner tout un peuple ? Xavier de Hauteclocque est un des tout premiers à dénoncer la montée du nazisme. Les prophètes de malheur et les lanceurs d’alerte dérangent… A la fin de la BD, on peut lire quelques extraits du livre, avec ce style dépouillé qui raconte sans fioritures ce que le journaliste voit, rien d’autre. Un récit clair, avant de sombrer. C’est dramatique, mais c’est aussi réconfortant que des hommes soient entrés en résistance avant l’heure… Un belle leçon.

Les dernières émissions

L'émission

Le jeudi à 8h52 et 15h15

Chaque jeudi, Christophe Henning présente un ouvrage qu'il a sélectionné.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.