Le dernier roman de Jean-Christophe Rufin est un hommage au siècle des Lumières

Présentée par Thierry Lyonnet

S'abonner à l'émission

L'entretien de la semaine

samedi 12 août à 20h45

Durée émission : 7 min

Le dernier roman de Jean-Christophe Rufin est un hommage au siècle des Lumières

© éditionsGallimard - Jean-Christophe Rufin

Le dernier roman de Rufin redonne vie à Auguste Beniowski, explorateur de la noblesse hongroise devenu chef malgache au XVIIIè siècle. Un "roi Zibeline" imprégné de l'esprit des Lumières.

Ce "roi Zibeline" a bien existé! De son vrai nom Auguste Beniowski, il est plus connu en Pologne ou en Hongrie qu'en France. Explorateur, aventurier, écrivain, il n'a vécu que 39 ans mais une vie palpitante et riche. Le héros du dernier livre de Jean-Christophe Rufin est imprégné de l'esprit des Lumières. "Le tour du monde du roi Zibeline" (éd. Gallimard), qui vient de paraître est un hommage au siècle des Lumières.
 

noble hongrois devenu chef malgache

De la Pologne à la Sibérie, en passant par la Chine, Madagascar et les Etats-Unis. Quel destin incroyable que celui de Maurice Auguste Beniowski (1746-1786)! Certes qu'il a fait à Madagascar reste controversé, toujours est-il qu'on continue de le fêter là-bas. À la tête de tribus malgaches, le noble hongrois aurait permis à l'île de rester indépendante jusqu'à l'arrivée des Français à la fin du XIXè siècle.

On en sait beaucoup moins sur ses idées. Quels ont été ses sentiments? Qu'est-ce qui le poussait à voyager? C'est cette dimension-là du personnage que Jean-Christophe Rufin imagine avec brio dans son roman. Ce que l'académicien souhaitait c'était "donner vie" au personnage et "dépasser l'énoncé factuel de ses aventures".
 

hommage au XVIIIè siècle

"J'aime adapter le style que j'utilise à l'histoire que je raconte." Ainsi Jean-Christophe Rufin a-t-il imaginé son roman: comme une conversation, en hommage au siècle qui lui a donné ses lettres de noblesse. Il faut imaginer Auguste Beniowski et son épouse Aphanasie racontant leur histoire à Benjamin Franklin.
 

"Je compris vite combien la vie mondaine en France n'est au fond qu'un permanent combat où s'affrontent les deux ridicules que sont la vanité et l'insolence. Il faut à la fois prétendre pour plus que l'on est et tenir les autres pour moins qu'ils ne sont."
J.-C. RUFIN, "Le tour du monde du roi Zibeline"

 

Jusque dans le titre "Le tour du monde du roi Zibeline" on apprécie la "distance ironique" du conte philosophique. Et aussi l'allusion aux "Mille et une nuits". Le roman est également une histoire d'amour. Si le vrai Beniowski n'a pu que pressentir les Lumières, le roi Zibeline de Rufin incarne ce que son auteur chérit, surtout chez Diderot: curieux des autres, il va "au-devant du monde", les sens en éveil.

 

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les samedis à 13h15

Chaque semaine, Thierry Lyonnet donne la parole à un acteur de l'actualité culturelle. Ecrivains, metteurs en scènes, peintres, etc, parlent de leur travail et de leurs oeuvres. 

Le présentateur

Thierry Lyonnet

Rédacteur en chef du Service « Foi et Culture », Thierry met son insatiable curiosité au service de RCF depuis 1990. Spiritualité, art, voyages, solidarité et surtout rencontres, qu’il aime partager avec les auditeurs. Depuis l’enfance, il est fasciné par la richesse de la différence…et cette fascination ne cesse de croître!