Mieux comprendre l'islam, avec fr. Adrien Candiard

Présentée par

S'abonner à l'émission

Sur le rebord du monde

jeudi 27 juillet 2017 à 12h30

Durée émission : 25 min

Mieux comprendre l'islam, avec fr. Adrien Candiard

© Profil Facebook de Adrien Candiard

L'islam est une réalité complexe - le dire ne suffit pas à résumer cette religion qui rassemble un milliard de croyants dans le monde. Et autant de cultures, de théologies, de spiritualités.

L’islam ne cesse de susciter débats et controverses. A dire vai, on est même abreuvés d’informations et d’opinions sur cette religion. Et pourtant, on a pourtant du mal à la comprendre. Pour l'islamologue Adrien Candiard, si l'on veut y voir clair il faut déjà se débarrasser de nos préjugés: "L'islam est ci, l'islam est ça..." Justement, le dominicain publie "Comprendre l’Islam" (éd. Flammarion) pour répondre à toutes nos interrogations. D'emblée il explique: il ne faut pas tomber dans deux écueils, "croire que l'islam existe" et "croire qu'il n'existe pas".
 

"Les musulmans ont un sentiment très fort de l'unité de l'islam malgré les mille visages qu'il prend aujourd'hui"

 

Un milliard de croyants dans le monde

L'islam est une réalité complexe. Dire cela ne suffit pas à résumer cette religion qui rassemble un milliard de croyants dans le monde. Et cependant elle dit l'essentiel de ce pourquoi on a du mal à l'appréhender. Un milliard de personnes, et autant de cultures, de théologies, de spiritualités.

Dans le contexte actuel on aimerait avoir sous la main un concept facile à manier. Suite aux attentats perpétrés par des terroristes islamistes, on a souvent lu et entendu dire que ce n'est pas là l'islam véritable ; d'autres font l'amalgame violence égale islam. Or, pour le fr. Adrien Candiard, "il n'y a pas un véritable islam", malgré des références communes.

 



 

Une mémoire blessée

Pour un Occidental, l'islam est "extérieur sans l'être". Des siècles que cet étranger nous est proche et que nous sommes en conflit. Cela a permis la démultiplication des idées reçues et des arguments polémiques (aujourd'hui, l'actualité n'aide pas à apaiser le débat).

Le dominicain identifie "une mémoire historique blessée". Même au sein de l'islam il y a des blessures nombreuses. "Les musulmans ont un sentiment très fort de l'unité de l'islam malgré les mille visages qu'il prend aujourd'hui." Unité, diversité: pour qui est extérieur à l'islam, il est nécessaire de garder en tête cette subtilité-là.

 



 

tenir compte des interprétations

A ceux qui voudraient lire le Coran pour tenter de comprendre l'islam, le dominicain met en garde. Lire au XXIè siècle en Europe un texte écrit en Arabie au VIIè siècle appelle nécessairement des interprétations. Penser qu'on peut le lire hors contexte est impossible car l'acte de lecture est toujours interprétation.

 

Frère Adrien Candiard vit au Caire, en Egypte, où il travaille à l'IDEO (Institut dominicain d'études orientales). Il réalise une thèse sur Ibn Taymiyya, un théologien musulman du XIVè siècle. Le texte qu'il publie en 2016 chez Flammarion reprend celui d'une conférence qu'il avait lui-même posté sur Facebook - Comprendre l’islam (ou plutôt : pourquoi on n’y comprend rien).

 

Émission réalisée en mai 2016

 

Invités

  • Frère Adrien Candiard, religieux dominicain, membre de l'Institut d'études orientales (IDEO) du Caire

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 13h30 et 02h30

Le monde vit des transformations majeures qui touchent tous les secteurs de la vie de l’homme: travail, éducation, écologie, religions, médias, économie…Béatrice Soltner et son invité donnent des clés pour mieux penser ce monde mouvant et les défis d’humanisation à relever. Cette émission propose aussi des repères concrets pour construire du sens, là où l’homme serait tenté de ne voir que du chaos.

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.