Was Gott Tut, das ist wohlgetan (Ce que Deu fait est bien fait) Bach BWV100

Présentée par

S'abonner à l'émission

La Clé des champs

dimanche 16 septembre à 16h00

Durée émission : 55 min

La Clé des champs

Cantate de la confiance en Dieu " Was Gott tut, das ist wohlgetan" ( Tout ce que Dieu fait est bien fait ). Le créateur de toutes choses veille avec amour sur ses créatures ,

00:00

00:00

Ecoutons ce choral et ses variation dans une partita de Johann Pachelbel sur le même thème.
Johann Pachelbel une des personnalités  les plus attachantes parmi les  maitres de l’orgue en Allemagne de la seconde moitié du XVII° siècle. Bien connu pour son canon, né en 1653, il était le fils d’un marchand de vins. il s’initia à l’orgue en autres  par la fréquentation des membres de la famille Bach
Elle est jouée par Helmut Winter mort à Hamburg en 1983. Il joue  l’orgue  historique de Trebel construit par le facteur Johann Georg Stein qui avait appris son métier à Erfurt et était monté s’installer  en Allemagne du Nord. Trebel est justement une ville de cette région proche de Lünebourg.
Le texte est celui du cantique éponyme de Samuel Rodigast sur une mélodie de Sévorius Gastorius de 1675. C’est un cantique de la Croix  ( fêtée le 14 septembre) et de la consolation.
Puis la Cantate 100 en 5 numéros dans la version sublime du Knabenchor de Hanovre  sous la direction du regretté Heinz Hennig, du Collegium vocale de Gand et du Leonhardt  Consort sous la direction d ‘ensemble de Gustav Leonhartd.
Enfin les variations sur « Weinen, Kragen, Sorgen, Zagen » de Franz Liszt.  Ces variations se terminent par le choral « Ce que Dieu fait est bien fait ». il justifie l’intrusion de ce choral  dont le contenu théologique répond  à l’interrogation posée dans les premiers mesures.
Jean Pierre Legay  joue cette pièce sur le grand orgue de Notre Dame de Paris .
Bonne écoute

 

Les dernières émissions

L'émission

Le dimanche à 16h

Jean-François Duchamp, l’une des voix historiques de RCF, vous offre un parcours buissonnier dans les oeuvres classiques. Ses choix sont inspirés par le temps liturgique, l’évangile du jour ou la saison.

Le présentateur

Jean-François Duchamp