West side Story, les amants de Harlem 1/8

Présentée par

La folle histoire des comédies musicales

jeudi 8 novembre à 16h30

Durée émission : 25 min

West side Story, les amants de Harlem 1/8

© Wikimédia Commons - George Chakiris au centre

Avec West Side Story, le genre de la comédie musicale quitte un univers acidulé pour celui de la rue. Dans le Manhattan des années 50, c'est le mythe de Roméo et Juliette revisité.

00:00

00:00

Dans la moiteur d’une nuit d’été new yorkaise. Des claquements de doigts, un air reconnaissable entre mille. En toile de fond, un décor aux immeubles et aux escaliers métalliques extérieurs, au pied desquels une jeunesse désœuvrée se toise sur fond de rivalités entre bandes et communautés. Bienvenue à Harlem, bienvenue dans "West Side Story", comédie musicale devenue culte dès sa sortie en septembre 1957 au Winter Garden de Broadway !
 

Pour la première fois, une comédie musicale aborde de front des sujets tels que la violence urbaine et le racisme

 

1-affiche_west_side_story.jpg1-west_side_story._richard_beymer_et_natalie_wood._credit_united_artists_mgm.jpg
Crédit United Artists MGM - Richard Beymer et Natalie Wood

 

Avant d’être un film signé Robert Wise et récompensé par dix oscars en 1962, "West Side Story" débute sur les planches d’un théâtre. À la mise en scène et aux chorégraphies Jerome Robbins, dans des décors d’Oliver Smith et des costumes d’Irene Sharaff. Et une partition géniale signée Leonard Bernstein.

 

1-west_side_story._sharks_et_jets_se_faisant_face._credit_mgm_united_artists.jpg
Crédit MGM United Artists - Sharks et Jets se faisant face

 

 

EXTRAIT VIDÉO / "Something’s coming"

 

L’histoire de West Side Story se situe donc au cœur de Manhattan au milieu des années 50 et conte une rivalité féroce que se livrent les Jets et les Sharks, deux bandes de jeunes issus des différentes vagues d’immigration qu’a connu la Grosse Pomme. D’un côté les Jets incarnent l’Amérique blanche, celle des Italiens et des Polonais tandis que les Sharks, eux, et bien sont composés des derniers arrivants. En l’occurrence, les garçons et filles de familles portoricaines. Entre les deux, les rapports sont pour le moins explosifs et  donnent lieu à de multiples provocations liées à des questions de revendication de territoire. Mais quand le candide et idéaliste Tony (joué par Richard Beymer) l’un des membres des Jets, tombe fou amoureux lors d’une soirée dansante de la belle Maria (incarnée avec grâce par la belle Natalie Wood), mais qui est la sœur de Bernardo (joué par le comédien danseur George Chakiris), le chef des Sharks, c’est la hache de guerre qui est déterrée…
 

EXTRAIT VIDÉO / "Maria"

 

En s’inspirant d’une réalité sociologique qui commence à préoccuper les autorités, West Side Story torpille à sa sortie en 1961 le mythe du melting pot américain. Le film est en fait une critique plutôt dure de la société. Pour la première fois, une comédie musicale aborde de front des sujets tels que la violence urbaine et le racisme, quittant l'univers acidulé des comédies musicales hollywoodiennes pour entrer de plain- pied dans la réalité sociale. Bernardo et les Sharks sont américains de fraîche date mais leur cœur bat pour Porto Rico et le pays de leurs parents car ici, d’autres communautés installées depuis plus longtemps, leur font comprendre qu’ils ne sont pas les bienvenus…
 

EXTRAIT VIDÉO / "America"

"West side Story", c’est aussi le mythe de Roméo et Juliette revisité en baskets et blouson en coton. Shakespeare s’est effacé au profit d’Elvis et du rock 'n' roll ; Jarks et Jets ont remplacé Capulet et Montaigu. Certes on est loin du romantisme de Vérone, c’est pourtant là une transposition de génie que l’on doit au duo Leonard Bernstein (à la composition) et Stephan Sondheim (aux paroles) - sur un livret d’Arthur Laurents. Duo qui allait signer le chef d’œuvre absolu de leur carrière à l’image d’"America", titre inoubliable à la gaieté contagieuse, interprété par l’actrice Rita Moreno.
 

EXTRAIT VIDÉO / "Tonight, tonight"

 

Chez Doc. Dans le café repère des jeunes du West Side, l'anxiété monte dans les rangs des Jets qui attendent les Sharks. Ces derniers finissent par arriver et après une énième mise en garde du lieutenant Schrank, Jets et Sharks conviennent que Bernardo se battra contre Diesel. En dépit des avertissements de Doc, Tony est convaincu, lui, que rien ne peut arriver de grave car il est amoureux et comme Roméo, son esprit s’est élevé grâce au doux sourire de sa dulcinée. Tony retrouve Maria, d’ailleurs, au magasin le jour suivant, où ils rêvent de leur mariage.
 

EXTRAIT VIDÉO / "One Hand, One Heart"

 

Maria demande à Tony d'empêcher le combat. Tony va lui promettre. Mais Maria, Anita, Tony, Bernardo (et les Sharks), d’un côté. Riff (et les Jets) de l’autre, tous évoquent chacun l’affrontement. Comme on aurait dit au sujet de ce brave William, la tragédie shakespearienne est en marche. Tony arrive et essaye d'arrêter la bagarre qui a déjà commencé. Mais Bernardo raille Tony, ridiculise sa tentative de faire la paix et le provoque de toutes les manières alors que Tony conserve, lui, son calme.
 

EXTRAIT VIDÉO / "The Rumble"

 

Au milieu de la bagarre, Riff et Bernardo doivent se battre à mains nues mais les couteaux les remplacent rapidement. Tony conjure Riff de s'écarter, mais Riff s'en débarrasse et continue le combat. Bernardo poignarde Riff. En réaction, Tony tue Bernardo dans un accès de fureur. Le bruit des sirènes se rapproche, et tout le monde se disperse, excepté Tony, hébété et incrédule devant la scène surréaliste. Avec ses amies, Maria n'a pas entendu les nouvelles et rêve éveillée heureuse d'être aimée par Tony. Elle évoque le mariage, mais les filles croient qu'elle pense à Chino l’amant désigné par la communauté.  Chino, justement, qui arrive et annonce que Tony a tué Bernardo, et jure qu'il lui fera payer.
 

EXTRAIT VIDÉO / "I Feel pretty"

 

Après leur départ, Tony grimpe par la fenêtre de Maria et la trouve en prière. Il explique ce qui s'est passé et demande son pardon. Les amants de Harlem imaginent alors un monde meilleur où ils pourront s'aimer.
 

EXTRAIT VIDÉO / "Somewhere"

 

Anita effondrée arrive chez Maria. Tony s'échappe par la fenêtre, demandant à Maria de le retrouver chez Doc d'où ils pourront s'enfuir au loin. Anita se rend compte que Tony était avec Maria, et demande avec horreur  comment elle peut aimer l'homme qui a tué son frère. Dans sa colère, elle hurle aux Jets que Bernardo avait raison à leur sujet et ment en disant que Chino a tué Maria. Doc apprend à Tony la triste nouvelle (sans savoir que c'est un mensonge d'Anita). Sentant que plus rien ne vaut de vivre, Tony part chercher Chino priant pour que ce dernier le tue aussi. Au moment où Tony s'aperçoit que Maria est vivante, Chino arrive et lui tire dessus. 
 

EXTRAIT VIDÉO / "A Boy Like That"

 

Pendant que Tony meurt dans les bras de Maria. Les Jets et les Sharks se rassemblent autour des amoureux. Maria prend le revolver de Chino et leur dit que c'est la haine qui a tué Tony et les autres. Mais elle est incapable de tirer et s'effondre dans sa douleur, mettant fin au cycle de la violence. Les Jets et les Sharks forment un cortège et ensemble ils portent le corps de Tony. La police arrête Chino. La vie va continuer dans le West Side mais sans Tony et Bernardo, sacrifiés pour la rédemption des leur.

 

Le film est disponible en DVD et Blue-ray chez MGM United Artists et en CD chez Sony Classical ou en téléchargement payant.

 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jeudis à 16h30

West Side Story, Les Demoiselles de Rochefort, Mary Poppins, Hair ou Chicago... Elles enchantent depuis plus de 60 ans le grand écran et certaines sont rentrées dans la légende du 7e art. Cet été, les comédies musicales s'invitent sur RCF chaque week-end.

Le présentateur

Fabien Genest

Journaliste de presse écrite et producteur de radio, passionné de cinéma et musique fabien.genest@rcf.fr