Réenchanter notre rapport à l'eau à l'heure de la crise écologique

Présentée par

S'abonner à l'émission

Dialogue

mardi 2 octobre 2018 à 13h30

Durée émission : 25 min

Réenchanter notre rapport à l'eau à l'heure de la crise écologique

© Anastasia Taioglou / Unsplash

Dénonçant un "anthropocentrisme déviant", Jean-Philippe Pierron propose un usage éthique de l'eau : comment réenchanter notre rapport à l'eau à l'heure de la crise écologique ?

L'histoire de l’eau est aussi celle de notre civilisation et de son rapport à la nature. Dans nos sociétés, l’eau est manipulée, contrôlée, distribuée. Banalisée, elle serait réduite à n’être plus qu’un composé chimique. Avec "La Poétique de l'eau" (éd. François Bourin), Jean-Philippe Pierron nous invite à prendre conscience d’une situation inédite de crise écologique mais aussi sociale et spirituelle. En quel sens l’eau est-elle touchée par cette crise ?
 

Une écologie poétique

"Une écologie poétique ne néglige pas pour autant le tragique des politiques de l’eau. Au contraire. Les tragiques contrées du mal et du malheur propres à notre moment écologique -inégal accès à l’eau, morts par pollution, désertification, guerres de l’eau, épuisement des nappes fossiles- exigent une attention à la poétique et aux récits qui la soutiennent… À la poétique visant l’idéalisme béat, il faut le complément d’un soin aux cultures et aux institutions de l’eau. Le traitement techno-industriel de l’eau impose un discours sur l’eau qui abîme les relations sensibles parce qu’il les néglige ou il les ignore - l’idéologie de l’eau virtuelle quantifiée et chiffrée."
 

Dénoncer un "anthropocentrisme déviant"

Proposer des solutions, c’est fonder une nouvelle écologie et dénoncer un "anthropocentrisme déviant". En quel sens un usage modéré et responsable de l'eau doit-il se fonder sur la prise de conscience de notre vulnérabilité ? Saint François d’Assise nous parlait de "sœur eau". Habiter la terre, c’est avoir une fraternité sensible avec tous les êtres vivants. L’eau a toujours été source d’émerveillement et d’inspiration.
 

"Sacrée, l’eau est l’expression d’un monde enchanté"

"L’eau dans sa dimension poétique et cosmique, ne saurait donc être réduite à un objet décoratif. Elle est un connecteur symbolique qui contribue à solidariser le temps des hommes et le grand temps du monde dont l’expérience-épreuve de la soif est le noeud… Les grands rites cultuels et culturels depuis les bénédictions et les purifications jusqu’aux ablutions, voire les formes sécularisées du thermalisme contemporain qui accompagnent la vie des hommes, s’en souviendront."

Invités

  • Jean-Philippe Pierron, philosophe, spécialiste de l'éthique du soin, de la famille et de l'environnement, enseignant à la faculté de philosophie de l'université Jean-Moulin Lyon-III, responsable du master Éthique, écologie et développement durable

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 13h30 et le samedi à 15h

Mieux comprendre le monde, dans lequel nous sommes invités à vivre en chrétiens, grâce aux travaux des historiens, des sociologues et des artistes ainsi qu’à travers la réflexion philosophique. C'est ce que vous proposent Monserrata Vidal et Sarah Brunel.  

Le présentateur

Sarah Brunel