La Ch'tite famille, de Dany Boon

Présentée par

S'abonner à l'émission

La chronique Cinéma

mercredi 28 février à 8h52

Durée émission : 3 min

La Ch'tite famille, de Dany Boon

© 2017 - David Koskas

France, 2018, 1h47. Avec Dany Boon, Line Renaud, Valérie Bonneton, Laurence Arné, Pierre Richard. Sortie en France le 28 février 2018.

Voir la bande annonce

J'ai pris beaucoup de plaisir à regarder le film ! Dany Boon est un acteur et un réalisateur très populaire dont les succès commerciaux auraient pu lui monter à la tête, mais dans ses films, il garde une simplicité touchante. Son humour n'est jamais vulgaire ni méprisant et surtout, il n'oublie pas d'où il vient. Alors son parcours, c'est un peu l'histoire de ce nouveau film, La C'htite famille.

Valentin, le personnage principal, est un artiste qui a beaucoup de succès à Paris. Avec Constance, sa compagne, ils conçoivent des meubles et des intérieurs très contemporains, autour du thème du vide.  Pour répondre aux médias, toujours à l'affût d'une info croustillante, il raconte qu'il est orphelin. En fait, il a honte de sa famille, un peu trop plouc pour celui qu'il est devenu et il y a presque 25 ans qu'il n'a plus vu ses parents.

Mais eux ne l'ont pas oublié et ils décident de débarquer - avec leur accent chti très prononcé et leurs manières brut de décoffrage – dans un vernissage où les célébrités du moment se pressent autour de Valentin et Constance. Effet comique garanti mais c'est surtout le malaise qui prend le dessus : Valentin a honte et en même temps, il se sent coupable alors que son frère, sa belle-sœur et sa mère sont tout à la joie des retrouvailles et des découvertes... Et là, le film démarre vraiment, avec des péripéties que je ne vais pas vous dévoiler, mais qui montrent la délicatesse et cette intelligence du cœur dont le réalisateur fait souvent preuve.

On a tous eu honte de ses parents un jour ou l'autre et, dans ce film, Dany Boon montre que ça ne touche pas que les ados à la sortie du collège... C'est Valentin qui a changé, pas sa famille et s'il a perdu son accent bourrin, il ne peut pas effacer le gamin qu'il a été, les plats ni bios ni diététiques qu'il adorait autrefois, sa première mobylette et, bien caché dans un coin de sa tête, tous les sacrifices que ses parents, simples garagistes, ont fait pour qu'il puisse faire une école d'art à Paris.

J'ai aussi aimé le personnage de Constance, une jeune femme de bonne famille, amoureuse de lui depuis 10 ans, qui va tout faire pour accepter cette nouvelle famille, jusqu'à apprendre à parler chtit, ce qui va bien sûr donner des moments très drôles. C'est elle qui va l'aider à réconcilier celui qu'il était autrefois avec celui qu'il est devenu depuis.

Dany Boon joue bien sûr le rôle principal et c'est Line Renaud qui joue sa mère, incarnant le bon sens populaire avec une énergie réjouissante. Il y aussi Valérie Bonneton et Pierre Richard. Un Pierre Richard capable de nous émouvoir jusqu'aux larmes lorsqu'il se réconcilie avec son fils, après une engueulade mémorable. Grâce à lui, la scène finale est unvéritable feu d'artifice, tout en étant un hommage à un chanteur disparu récemment et qui était un cinéphile passionné.

Bref, La Ch'tite famille, c'est du vrai cinéma populaire, pour toute la famille !

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 8h52

Le mercredi c'est le jour où sortent les nouveaux films au cinéma. C'est aussi le jour où écouter la chronique Cinéma de Valérie de Marnhac !

Le présentateur

Magali Van Reeth

Magali Van Reeth est journaliste spécialiste du cinéma. Depuis 2006, elle est la secrétaire générale de SIGNIS-France.