La prière chrétienne aussi est bonne pour la santé

S'abonner à l'émission

L'édito de Mgr Matthieu Rougé

jeudi 17 mai à 7h55

Durée émission : 3 min

L'édito de Mgr Matthieu Rougé

Certains d’entre vous ont peut-être vu hier soir un documentaire intitulé : « Méditation, une révolution dans le cerveau ». Un médecin y déclare que « la méditation, c’est une hygiène de vie pour le bien-être de l’esprit ». Comme le signale le spécialiste médical du Figaro, Jean-Luc Nothias, ce documentaire affirme que la « gymnastique mentale [qu’est la méditation] a montré qu’elle pouvait améliorer certains états dépressifs et qu’elle pouvait retarder l’apparition de maladies neurodégénératives comme Alzheimer en permettant une meilleure plasticité du cerveau ». L’imagerie médicale elle-même permettrait de repérer les bienfaits cérébraux de la méditation. Ce documentaire, écrit encore Jean-Luc Nothias, « donne bien envie de s’y essayer 10 minutes par jour ».

De quel type de méditation s’agit-il au juste dans cette émission ? De la méditation dite « de pleine conscience » (mindfulness) qui tient une place centrale dans le bouddhisme et qui consiste principalement en un effort méthodique de concentration sur la respiration. Des millions de Français s’y adonneraient désormais régulièrement.

On ne peut que se réjouir d’un tel engouement pour l’intériorité et de cette prise de conscience des bienfaits objectifs de la vie spirituelle. Mais pourquoi faut-il un détour par le bouddhisme pour redécouvrir ce que la méditation chrétienne, centrée non pas seulement sur soi mais sur le Christ, attentive non pas seulement à la respiration humaine mais au Souffle divin, offre avec encore plus de richesse ? Peut-être les catéchistes et les prêtres ne transmettent-ils pas suffisamment l’art de la prière. Sans doute l’intériorité n’est-elle pas suffisamment valorisée dans le discours et les propositions de l’Eglise.

A quelques jours de la Pentecôte, il est donc réjouissant de voir mise en lumière l’importance de la vie spirituelle au sens large. Mais il est plus souhaitable encore que les chrétiens, notamment à l’occasion de la fête du don de l’Esprit, choisissent ou rechoisissent de donner chaque jour 10 minutes ou plus à la méditation de l’Evangile pour accueillir à l’intime un don qui les dépasse et les ouvre à la vie éternelle.

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jeudis à 07h55

Théologien et essayiste, Mgr Matthieu Rougé nous donne son regard sur l'actualité chaque jeudi dans La Matinale RCF. Spécialiste de théologie politique, l'évêque du diocèse de Nanterre a été l'aumônier des parlementaires entre 2004 et 2012.