Le loup

Présentée par

S'abonner à l'émission

Un mot, un jour

mercredi 15 janvier à 8h55

Durée émission : 4 min

Un mot, un jour

A l'occasion de la sortie du film "Marche avec les loups" Jean Pruvost revient sur l'origine du mot "Loup"

Ce « Mammifère carnivore à pelage gris-jaunâtre vivant en meute dans les forêts d’Europe, d’Asie et d’Amérique, appelé aussi loup gris ou loup commun » dixit le Petit Larousse 2020 – on a deviné qu’il s’agit du loup – n’a cessé de faire parler de lui depuis l’Antiquité, avec entre autres la louve romaine, jusqu’à aujourd’hui avec la réintroduction des loups. Eh bien à nous aussi de poursuivre le récit du loup avec les mots et leurs origines.

D’abord, rien d’original dans le fait que pour un mot aussi fréquent dans la tradition on puisse remonter facilement au latin, lupus, mais aussi au grec presque similaire lykos, avec une racine indo-européenne facile à reconstituer, en gros wulkos. En revanche il est assez rare de disposer d’une convergence de toutes les langues avec un mot de même globale sonorité :  ainsi voici Wolf en allemand, wolf en allemand, ulf en danois, volk en russe, vuk en serbe, vilkas en lituanien, et en français loup, qui au Moyen âge était légèrement différent, le leu disait-on en effet comme dans à la queue leu-leu mais en fait, on prononçait alors toutes les voyelles et il faudrait dire à l’ancienne le le-ou..

En bref, dans toutes les langues, en définitive, on entend pour ainsi dire le hurlement du loup. Alors évidemment, le mot loup et son féminin louve, ont été l’objet de bien des formules diverses, l’homme-loup, le loup-garou, le loup de mer, ou encore d’expressions ou de citations  tantôt solidement installées dans notre langue, comme par exemple faire entre le loup dans la bergerie, ou bien attribuée à l’auteur du Léviathan, le philosophe anglais du XVIIe siècle Thomas Hobbes :  « l’homme est un loup pour l'homme », tantôt encore à de belles expressions, oubliées mais si parlantes, comme tenir le loup par les deux oreilles, qui illustre le fait de tenir fermement en mains une situations, mais si vous lâchez un des aspects, si vous lâcher une oreille du loup, il vous dévorera.

STÉPHANIE : ET PUIS JEAN, IL Y A AUSSI, LES JUMEAUX REMUS ET ROMULUS ÉLEVÉS PAR UNE LOUVE, SYMBOLE DE LA NAISSANCE DE ROME 
Et puis, il y aussi, les jumeaux Rémus et Romulus élevés par une louve, symbole de la naissance de Rome, évoquée par Henriette Walter, remontant au latin lupa, la louve, elle signale que ladite louve serait en fait peut-être une prostituée de grand cœur, un des sens courants du latin lupa. Quoi qu’il en soit c’est mieux que l’ignoble loup du petit Chaperon rouge.

Et surtout ne jamais entrer quelque part si vous entendez cette phrase sur un ton rauque : « tire la bobinette la chevillette cherra ».

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h55

Jean Pruvost, lexicologue passionné et passionnant vous entraîne chaque matin dans l'histoire mouvementée d'un simple mot !  

Le présentateur

Jean Pruvost

Chroniqueur de langue à RCF depuis 2011, Jean  choisit chaque jour un mot de l’actualité, pour l’intense plaisir d’en partager la saveur, en ouvrant les dictionnaires de sa bibliothèque qui en compte dix mille… Explorer ensemble les mots, c’est construire des harmonies. Jean aime aussi marier les mots et les notes sur sa guitare.