Les grèves lycéennes pour le climat

Présentée par

S'abonner à l'émission

17 objectifs pour demain

lundi 23 septembre à 7h20

Durée émission : 3 min

17 objectifs pour demain

Les 24 et 25 septembre à l'ONU seront célébrés les 4 ans de la proclamation des 17 objectifs du développement durable : un anniversaire marqué vendredi par les grèves lycéennes

Un mouvement international de la jeunesse ?

 
Autour d’une personnalité Greta Thunberg dont l’histoire peut être retiendra le nom comme l’initiatrice de Youth for the planet un mouvement mondial qui éveille le monde à prendre en compte la réalité de l’urgence à agir tant du point de vue politique que du point de vue individuel. Une histoire qui commence dès août 2018 quand la jeune Suédoise entame, tous les vendredis, devant son Parlement, à Stockholm, sa grève lycéenne pour le climat.

Une grève qui aurait pu paraitre inaperçue sans une savante stratégie de communication menée par Ingmar Rentshog. Fort de cette mise en lumière, elle a rapidement été rejointe par des centaines de jeunes à travers le monde. Mais c’est réellement le 15 mars 2019 que le monde entier découvre l’étendue de cette "génération climat" quand plus de deux millions de jeunes dans plus de 2 300 villes et dans 135 pays à travers la planète défilent pour le climat. Un engagement qui en Europe se retrouvera dans les urnes quelques semaines plus tard lors des élections européennes.
 

COMMENT EXPLIQUE-T-ON LE DISCOURS DE CETTE JEUNE GÉNÉRATION ?

 
Par trois grandes revendications, premièrement, celle de la mise en place de mesures concrètes, à la hauteur des enjeux ; sommant les dirigeants d’actionner l’ensemble des leviers politiques et économiques dans tous les secteurs de la société.
 
Deuxièmement, que cette métamorphose soit juste, équitable et interrogeant sur notre rapport à l’emploi, la répartition des richesses, les dynamiques de production et de consommation sans oublier la mobilité.
 
Enfin, troisième revendication, agir efficacement contre la pollution massive et demander aux gouvernements de ne pas se désengager de leur responsabilité en faisant peser sur les citoyens la faute du dérèglement climatique, puisque selon science et avenir 71% des émissions de gaz à effet de serre émanent seulement d’une centaine d’entreprises à travers le monde.

L’INSTRUMENTALISATION DE LA BELLE CAUSE DE GRETA THUNBERG PAR DES LOBBIES PROS CROISSANCE VERTE

 
Absolument et comme nous n’avons pas le temps de déployer ce bémol je vous renvoie au très clair et explicite article « le capitalisme vert utilise Greta Thunberg », fruit du travail d’Isabelle Attard et publié le 9 février 2019. 
Il y a aura des marches pour le climat afin de répondre à 3 objectifs des ODD ; le 13 la lutte pour le climat, le 8 la diminution des inégalités et le 1 réduction de la pauvreté.
 Mais attention cette instrumentalisation ne doit pas venir remettre en cause ce formidable élan de la jeunesse favorisant la prise de conscience écologique à travers la planète, car je vous le rappelle à tous on peut tout.

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les lundis à 7h20 dans la matinale et à 12h31 dans Ca fait du bien.

Tous les lundis à 7h20 Patrick Lonchampt vous présentera toute l'actualité des 17 objectifs de développement durable inscrit à l'agenda 2030 de l'ONU

Le présentateur

Patrick Lonchampt

Présentateur de l'Eco des Solutions.