"Ma mère, le crabe et moi" sur France 2

Présentée par

S'abonner à l'émission

La chronique Télévision

lundi 11 février à 8h52

Durée émission : 3 min

"Ma mère, le crabe et moi" sur France 2

© LM LES FILMS (Martine Lheureux)

Chaque lundi Noémie Marijon vous présente un programme à voir sur vos écrans.

Mercredi soir France 2 consacre sa soirée du 13 février au cancer du sein avec d’une part une fiction dont nous allons parler qui s’intitule "Ma mère, le crabe et moi" et un débat sur la vie avec un cancer du sein présenté par Julien Bugier à partir de 22h40. Ce téléfilm touchant est tiré du roman éponyme d’Anne Percin publié au Editions du Rouergue.

On suit 6 mois de la vie de Tania, une jeune fille en 3ème. C’est une ado comme tant d’autres qui aime la danse, qui appelle sa mère par son prénom Cathy juste pour l’embêter. Ses parents sont divorcés, Tania ne s’entend pas avec sa belle-mère, elle fait aussi de la course pied avec son prof de sport qui prendra une importance plus grande au fur et à mesure du récit. Emilie Dequenne joue Cathy la maman et la jeune et épatante Lorette Nyssen joue Tania, elles portent le film grâce à leur fraicheur et à leur justesse. L’interprète de Tania est cinglante et drôle, d’une fraicheur incroyable.

Tania sent bien que quelque chose est en train de changer dans la vie de sa mère. Elle pense d’abord que Cathy a un amant mais elle est bien loin de se douter que sa mère de 36 ans est atteinte du cancer du sein. Stéphanie : Un cancer qui touche plus d’une femme sur 8 Noémie : Oui avec près de 60.000 nouveaux cas par an, le cancer du sein est le plus répandu des cancers féminins. C’est sans doute pour ça que le film à une dimension universelle.

On suit Cathy entre l’annonce de sa maladie et tout son traitement, on la voit souffrir, perdre ses cheveux, essayer de travailler, de faire du sport, mais aussi travailler, être amoureuse et s’occuper de Tania. Tania, qui ne sait pas trop comment réagir face à la maladie de sa mère, qui a peur, qui cache l’information même dans son collège. Tania qui va aussi se retrouver à devoir enguirlander sa mère qu’elle retrouve entrain de fumer du canabis avec sa collègue Corinne pour essayer de contrer les nausées.

Mais elle est aussi courageuse, un petit soldat qui sans épargner sa mère (c’est quand même une ado en 3e ), va l’accompagner, va lutter avec elle contre le cancer. En se coupant les cheveux quand sa mère perd les siens, en la sollicitant pour nager avec elle ce qui provoque une semaine hilarante de prothèse de sein qui flotte dans une piscine municipale. Je l’ai dit les deux actrices principales sont formidables mais les acteurs secondaires ne sont pas en reste. Notamment ceux qui interprètent les amis de Tania : Zlatan et Marlène. Ce film est un bon moyen de lancer le débat au sein de la famille sur la question à la fois du cancer et des relations parents/enfants à l’adolescence. 

Les dernières émissions

Le présentateur

Noémie Marijon

Noémie Marijon est responsable de bibliothèque et doctorante en histoire médiévale (Université de Clermont Auvergne).