Notre Dame de Paris : émotion et solidarité en Auvergne

17 avril 2019 Par

© 2019 - Ministère de l'Intérieur

Un peu plus de 24 heures après l'incendie de la Cathédrale Notre Dame de Paris, un mot revient : rebâtir. En Auvergne la solidarité s'organise désormais.

Les images des flammes dévorant la Cathédrale Notre Dame de Paris ont suscité l'émotion un peu partout dans le monde et donc en Auvergne. Ce mardi matin au réveil l'heure était au soulagement en constatant que l'édifice de 850 ans était toujours debout.

Le Diocèse de Clermont en communion avec Notre Dame

Toute la journée les témoignages ont afflué. Dès le début de matinée Monseigneur François Kalist, archevêque de Clermont a réagi dans un communiqué. « En ce début de Semaine Sainte, la diocèse de Clermont s'associe à la ville et au Diocèse de Paris dans leur épreuve. L'espérance de Pâques nous invite à reconstruire sans cesse ».

« Nous assistons à une forme d'unité des français autour de leur capacité à reconstruire », souligne le Père Bernard Lochet, Vicaire Général du Diocèse de Clermont au micro de RCF Puy-de-Dôme. Et d'ajouter « Le Christ va se relever pour Pâques et la Cathédrale nous invite à nous relever nous aussi ».

« Je suis très triste de ce qui est arrivé. J'ai même du mal à supporter les images », confie le Père Paul Destables, Recteur de la Cathédrale de Clermont dont les cloches ont sonné pendant une vingtaine de minutes mardi midi en signe de communion.

Des soutiens financiers et matériels pour la reconstruction

La Région Auvergne-Rhône-Alpes s'est engagé sur 2 millions d'euros pour aider à rebâtir la Cathédrale Notre Dame de Paris. Son président Laurent Wauquiez entend encourager les collectivités de notre territoire à se mobiliser.

Plusieurs élus ont annoncé leur volonté de s'engager dans la reconstruction. « Je proposerai au conseil municipal que la ville de Clermont-Ferrand participe à la souscription nationale », annonce Olivier Bianchi le maire de Clermont. Bertrand Barraud, le maire d'Issoire s'est engagé à faire de même.

D'autres comme la Fédération Française du Bâtiment, entendent mettre à disposition des savoirs-faire. « la FFB annonce ce jour qu’elle se tient à disposition de la Mairie de Paris pour accompagner les opérations de reconstruction nécessaires de ce bâtiment d’exception ».