Pourquoi l'Europe ?

Présentée par

S'abonner à l'émission

La chronique Europe

vendredi 1 février à 7h20

Durée émission : 3 min

Chaque vendredi Anne Macey vous propose son éditorial.

A l’heure où les tentations de replis nationalistes montent partout en Europe et dans le monde, à moins de 3 mois d’élections européennes prévues le 26 avril, il n’est peut-être pas inutile de se reposer la question : pourquoi faire l’Europe ?

Les raisons ne manquent pas. Il s’agit plutôt de ré-aviver la passion chez les citoyens européens.

D’abord, l’Europe a permis 70 ans de paix. Les jeunes ne le savent pas et Marine Le Pen voudrait faire croire que c’est le parapluie américain et non l’Union européenne qui a permis ce miracle. Mais il faut enseigner aux jeunes que si le parapluie nous a protégés des Russes, c’est la coopération européenne qui a empêché les Européens de s’entretuer à nouveau. Par la mise en commun du charbon et de l’acier qui servait à faire les armes, puis par l’interdépendance européenne.    

Ensuite, rejoindre l’Europe a permis de consolider la transition démocratique de pays comme l’Espagne et le Portugal ou la Grèce, qui sortaient à peine de dictatures. Les Européens ont aussi plus récemment fait un peu reculer le gouvernement polonais dans sa tentation de contrôler la justice. 

L’Europe, chacun le sait, c’est la possibilité de vivre, étudier, travailler, voire fonder une famille dans un autre pays de l’Union.

Oui, grâce notamment à la reconnaissance des qualifications. Mais avec l’Erasmus de l’apprentissage, des lycéens, des collégiens, des maîtres aussi, l’opportunité de faire l’expérience d’autres pays européens doit être ouverte à tous, justement ceux qui n’en ont pas forcément les moyens.

17 pays européens partagent aujourd’hui l’euro…

Cette monnaie commune est un véritable bouclier de notre pouvoir d’achat, contrairement à ce que soutenait le Rassemblement national, qui a fini, enfin !, par abandonner l’idée de quitter l’euro.

L’Europe, n’est-ce pas avant tout un mode de vie particulier ?

Nous avons des standards sociaux et environnementaux les plus élevés au monde, et nous devons encore nous battre pour que tous puissent améliorer leurs conditions de vie dans le monde tel qu’il vient.

L’Europe peut-elle jouer un rôle dans un monde marqué par le retour des puissances, de l’Amérique de Trump à la Chine de Xi ou la Russie de Poutine ?

La France est forte parce que l’Europe est forte, et vice versa. L’Europe est le seul échelon pertinent d’action pour relever les défis et les opportunités numériques, écologiques, économiques et sociaux, de sécurité et de défense, de migrations. C’est Nous, citoyens européens, devons reprendre notre destin en main en construisant une Europe forte et unie, dont chacun d’entre nous puisse être fier parce qu’elle nous permet de nous réaliser.   
 

Les dernières émissions

L'émission

Le vendredi à 7h20

Chaque semaine, dans la Matinale RCF, une analyse politique de l'Union européenne et de ses grands enjeux.

Le présentateur

Edouard Simon

Edouard Simon est directeur du bureau de Bruxelles du think-tank Confrontations Europe