Scandale et sa famille

Présentée par PR-18817

S'abonner à l'émission

Le mot du jour

lundi 17 février 2020 à 8h55

Durée émission : 3 min

Le mot du jour

​Ce n’est pas la première fois qu’on évoque ce mot, ce qui n’est pas bon signe pour ce mot et les actes qu’il représente ! L’actualité est en effet rarement vide de tout scandale ...

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Scandale date du XIIe siècle et scandaliser du XIIIe En fait tout part d’une traduction de l’hébreu mikchôl, désignant ce qui « fait trébucher » et hébreu traduit en grec par les Septante.

Rappelons que les Septante, correspondent à la traduction de la Torah, la Bible Hébraique, appelée Septante, parce qu’il y eut soixante-dix ou soixante-douze traduction de cette Bible en grec. Et on a donc rendu le mot mikchôl par le grec skandalon, désignant une « pierre d’achoppement ». Mot repris dans la langue de l’Église, d’où le latin scandalum. En fait, le mot même de scandalum, cette pierre d’achoppement, au sens propre celle qui fait obstacle, difficile à surmonter ou à contourner, fait vite métaphore et en passant en français se traduit par une occasion de péché créée par une personne incitant les autres à se détourner de Dieu. De l’occasion de péché, on est passé au péché lui-même commis d’un côté par la personne qui incite et de l’autre côté par la personne qui se laisse entraîner.

Le mot a aussi pris le sens d’un fait religieux troublant, d’une contradiction, et Bossuet de dire par exemple que « Jésus crucifié, a été le scandale du monde », tout comme Bourdaloue souligne que Saint Paul ne disait pas « le mystère de la croix, mais le scandale de la croix ». On voit donc que le mot a un sens aussi religieux qui est à rappeler, puisque ce fut le premier, attesté en 1150.

Au tout début du XVe siècle, synonyme alors plus ou moins de rumeur, avec vite l’idée d’indignation Et puis au XXe, arrive un sens repris par les verbicrucistes…

Garniture pour manchette, eh bien oui, comme une sorte de hors d’œuvre, la manchette, étant ce qui se trouve en haut de la page de journal. Au fait quelle anagramme pour scandale ? Candelas, une unité d’intensité lumineuse ! Ah que de candelas journalistiques pour le scandale !

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h22

Jean Pruvost, lexicologue passionné et passionnant vous entraîne chaque matin dans l'histoire mouvementée d'un simple mot !  

Le présentateur

Jean Pruvost

Chroniqueur de langue à RCF depuis 2011, Jean  choisit chaque jour un mot de l’actualité, pour l’intense plaisir d’en partager la saveur, en ouvrant les dictionnaires de sa bibliothèque qui en compte dix mille… Explorer ensemble les mots, c’est construire des harmonies. Jean aime aussi marier les mots et les notes sur sa guitare.