2 ans de mission en famille : "Semer... pour que Jésus récolte !"

S'abonner à l'émission

Chemin de foi

dimanche 24 novembre 2019 à 10h00

Durée émission : 25 min

2 ans de mission en famille : "Semer... pour que Jésus récolte !"

Aurélie et Guillaume ont démissionné pour se mettre au service des plus pauvres. Ils sont partis en mission avec l'ONG Catholique FIDESCO. Une aventure de deux ans avec leurs trois enfants.

Ils viennent de poser leurs valises à Annecy. Redécouverte de ce "chez-eux", qu'ils avaient mis en location. "C'est plus facile de se réadapter à une culture que l'on connaît... de retrouver le confort !" s'amusent Guillaume et Aurélie.
En cette rentrée scolaire 2019-2020, Zéphirin, Balthazar et Colombine ont retrouvé le chemin de leur école "d'avant". Il faut réapprendre l'orthographe française, mais la plupart des copains les ont accueillis comme s'ils s'étaient quittés hier. 

"Etre humble dans le service"

Et pourtant, la famille est partie pendant deux années ! Pour s'envoler à dix mille kilomètres de chez eux, Guillaume et Aurélie ont démissionné. Il était dessinateur industriel, elle était diététicienne. Pendant deux ans, ils sont devenus profs ! Guillaume a enseigné la gestion et Aurélie l'anglais, tous les deux dans un établissement franciscain de la banlieue de Lima. "Un établissement catholique à cet endroit là, c'est une volonté d'offrir un enseignement de qualité dans des zones de précarité" explique Aurélie. 
Toute la famille a appris l'espagnol, découvert une autre culture, d'autres manières de vivre et de croire. "Ne rien maîtriser en arrivant, cela apprend à être humble dans le service" racontent les parents.  Une famille française qui a été observée à la loupe par les péruviens, qui n'ont pas la même culture de l'éducation. 

"DEUX ANS DE PROVIDENCE"

"J'ai l'impression d'avoir aimé et d'avoir été aimée de façon incroyable en retour !" confie Aurélie. "Comme des paysans, nous avons semé... sans savoir que nous récolterions. En fait, c'est Jésus qui va récolter ! Mais nous revenons transformés par cette expérience" renchérit Guillaume. 
Les parents, partis avec le statut de Volontaires de Solidarité Internationale, sont maintenant en recherche d'emploi. "Nous aurons vraiment atterri quand nous aurons retrouvé une situation professionnelle stable. Mais après avoir vécu deux ans de providence, nous savons que Dieu ne nous abandonnera pas !"
Du Pérou, les missionnaires ramènent aussi une nouvelle habitude : prier en famille. 
 

Fidesco est une ONG Catholique de Solidarité Internationale liée à la Communauté de l'Emmanuel.
Elle a l'habitude d'envoyer des couples (avec ou sans enfants) en mission : sur les 100 volontaires partis en 2019, une trentaine étaient en famille. 

 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les dimanches à 10h00

Qu’ils la vivent dans des circonstances très particulières ou en toute simplicité, des chrétiens de la région nous disent pourquoi et comment la rencontre avec le Christ a changé leur vie.