La vie divine présente en chaque créature

Présentée par UA-103976

S'abonner à l'émission

Source Biblique

vendredi 10 janvier à 17h50

Durée émission : 2 min

La vie divine présente en chaque créature

© Parsing Eye / Unsplash

L'extinction de masse des espèces nous rappelle que les êtres humains sont appelés à participer à la vie divine inscrite en chaque créature… y compris du plus petit des vers de terre!

"SOURCE BIBLIQUE", UNE CHRONIQUE À RETROUVER DANS L'ÉMISSION "COMMUNE PLANÈTE" - Commune Planète, c'est la nouvelle émission d'écologie sur RCF. Un rendez-vous hebdomadaire proposé par Anne Kerléo à découvrir dès ce vendredi 10 janvier 2020.
> En savoir plus

 

"Le loup habitera avec l’agneau..."

C’est au cours d’un séjour d’écovolontariat au Kenya, que j’ai pu observer des éléphants dans leur milieu naturel, neuf heures durant, chaque jour ! Dans ce contexte, le silence est de rigueur. Aussi, quand nous le brisons, ce n’est que pour échanger sur l’essentiel. À la façon d’une prière murmuré. Nous évoquons le sort des éléphants d’Afrique et plus largement celui des animaux qui disparaissent, à cause de nous, de la surface de la terre.

En contrepoint, j’évoque la prophétie d’Isaïe (11, 6-9), celle qui nous parle de fraternité universelle et de paix : "Le loup habitera avec l’agneau, le léopard se couchera près du chevreau, le veau et le lionceau seront nourris ensemble, un petit garçon les conduira." Le biologiste qui nous accompagne nous dit : "Cela est déjà arrivé ici. J’ai vu un guépard prendre soin d’une petite gazelle, et un léopard adopter un bébé babouin." - Dialogue improbable au cœur de la savane, qui me revient en mémoire comme une marque d’espérance au cœur de la déroute.

 

Pour les chrétiens, la vocation de l’être humain est de participer à cette transfiguration de la création et non à sa défiguration

 

Au-delà du déni et du désespoir

L’effondrement annoncé par les collapsologues aiguise notre conscience écologique. Mais la lucidité radicale qu’elle engendre peut aussi nous conduire dans l’impasse du déni, du désespoir ou de la colère. Isaïe nous ouvre à d’autres perspectives. Il nous dit que "les ténèbres ne règneront pas toujours sur la terre" et annonce la venue du Christ. L’espérance ne consiste pas à nourrir de fausses illusions ou à se projeter dans un avenir hypothétique. À l’inverse, elle nous ancre dans cette réalité intemporelle, dans cette présence en plénitude au cœur de notre être, que les chrétiens appellent le Royaume. Ce point de référence absolu, tel un phare dans la nuit, peut nous permettre de tracer une ligne de vie entre le Ciel et la Terre.
 
Isaïe, dans sa vision, évoque une terre réconciliée où la fraternité règne entre toutes les créatures - entre les bêtes, mais aussi entre les humains et les autres bêtes. Elle fait écho à la fraternité originelle présente dans la Genèse. Au-delà de la métaphore, cette amitié inter-espèces préfigure la "communion universelle" à laquelle nous invite le pape François et signe l’avènement des temps nouveaux.
 

Cette vie divine présente en chaque créature

Dans une perspective chrétienne, l’Apocalypse n’est pas la fin du monde, mais la révélation de ces temps nouveaux. Le monde est appelé au Salut, à la transfiguration, à la participation en plénitude à la vie divine inscrite au cœur de chaque créature… y compris du plus petit des vers de terre !

Pour les chrétiens, la vocation de l’être humain est de participer à cette transfiguration de la création et non à sa défiguration. Ces temps d’effondrement nous offre l’opportunité de réaliser, sur la Terre et dans nos terres intérieures, cette mutation radicale, que les orthodoxes appellent métanoïaL’écologie, en ce sens, est un chemin de vie qui nous permet de prendre une part active à l’avènement d’une nouvelle terre et au Salut de la création.

 

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les vendredis à 17h50

Un éclairage biblique sur la transition écologique, par une équipe de quatre chroniqueurs issus des différentes traditions chrétiennes - catholique, protestante et orthodoxe -. - Christine Kristof, journaliste, rédactrice en chef de la revue Présence (merci à RCF Sud Bretagne qui l'enregistrera parfois) - Elena Lasida, économiste, théologienne, enseignante à l'Institut catholique de Paris - Martin Kopp, théologien protestant de la décroissance - Fabien Revol, spécialiste de la théologie de la création, enseignant à l'Université catholique de Lyon (UCLy) "Source biblique" est une chronique de l'émission Commune Planète, l'émission de RCF sur l'écologie

Le présentateur

Christine Kristof

Christine Kristof est journaliste.