Noël en famille : puiser dans la Bible pour apaiser nos relations

Présentée par

S'abonner à l'émission

Halte spirituelle, l'intégrale

samedi 14 décembre 2019 à 4h00

Durée émission : 55 min

Noël en famille : puiser dans la Bible pour apaiser nos relations

© freestocks.org / Unsplash

Ne pas se comparer aux autres, vouloir être heureux ensemble plutôt que d'avoir toujours raison... Autant de situations qu'on trouve dans la Bible et qui nous inspirent pour un Noël apaisé.

Le temps de l'Avent, que nous proposent les Églises chrétiennes avant Noël, est le moment propice pour cultiver son jardin intérieur : revenir à soi, goûter au silence... C'est aussi le temps pour regarder, parler, retisser des liens, à l'orée d'une fête qui réunit généralement les familles. Les relations sont au cœur de nos vies, elles sont le lieu des plus grands éblouissements mais peuvent aussi nous blesser durablement et profondément. Construire la paix à travers nos liens les plus intimes : voilà un défi décisif, une aventure qui ne va pas sans combat. La paix est le thème que RCF a choisi pour vous accompagner jusqu'à Noël. On en parle avec Françoise Blaise-Kopp, psychologue et membre du Sappel, dont l'objectif est de "partager la parole de Dieu avec les personnes du Quart-Monde".

 

L'AVENT SUR RCF - VERS UN NOËL APAISÉ - Cette année, RCF veut permettre à chacun de vivre une fête de Noël authentique, véritablement spirituelle. Avec sa programmation spéciale "Vers un Noël apaisé", votre radio vous accompagne durant l'Avent et vous prépare à accueillir le Prince de la paix.
> En savoir plus

 

Des signes que la paix n'est pas en soi

Un mal-être intérieur, une agitation, un sentiment d'énervement... sont autant de signes que la paix n'est pas en nous, sans forcément que l'on sache pourquoi. Au moment des fêtes de Noël, quand on se réunit en famille, il peut s'avérer encore plus difficile de trouver cette paix. La famille est en effet "le lieu du plus grand amour et aussi des plus grandes blessures". Ainsi, même des parents aimants peuvent être violents avec leurs enfants : par exemple quand ils attendent de leurs enfants de faire ce qu'ils n'ont pas pu réaliser pour eux-mêmes. Une forme de pression s'installe qui peut passer par une violence sourde, insidieuse.

Quand la paix n'est pas en soi, comment réagir ? Françoise Blaise-Kopp invite d'abord à faire la vérité en soi. Admettre que l'on est traversé par des sentiments ambivalents - la haine, la colère et la jalousie mais aussi l'affection, la tendresse et l'émerveillement. Pour trouver le chemin de l'apaisement, certains auront besoin de marcher, pour d'autres, de boire un grand verre d'eau... Savoir rire de soi-même aussi est une aide précieuse. Le Père Joseph Folliet (1903-1972) disait : "Bienheureux ceux qui savent rire d'eux-mêmes, ils n'ont pas fini de s'amuser !"
 

"comparaison, poison !"

"Si seulement la comparaison pouvait être bannie au cœur de la famille !" Dans l'évangile, il y a un épisode où Jésus est reçu par deux sœurs, Marthe et Marie. On lit l'agacement de l'une, qui se compare à sa sœur : "Quant à Marthe, elle était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m’aider. »" (Lc 10, 40) 

Pourquoi a-t-on cette tentation qu'il nous manque quelque chose ? Et que l'autre nous l'a prise ? Pourquoi cette façon d'être si facilement hors de soi ? Il est difficile de se découvrir jaloux, haineux, violent... Françoise Blaise-Kopp rappelle que la prière sert justement à ouvrir son cœur à Dieu. On est invités à venir vers lui avec tout ce fatras intérieur, à lui remettre tout ce qui est trop lourd à porter.

 

Seigneur ! Voilà que, comme un chiffonnier,
Vous allez ramassant des déchets, des immondices.
Qu'en voulez-vous faire, Seigneur ?
- Le Royaume des Cieux.

(extrait d'une prière de Marie Noël, tirée de ses "Notes intimes")

 

La colère

Bien souvent, ce qui vient détériorer une relation, ce sont les idées arrêtées. Cette façon que l'on a d'être sûr d'avoir raison mais surtout de camper sur ses positions et de vouloir les imposer à l'autre. Et si on se disait que l'essentiel n'est pas là ? Que, surtout en famille, l'essentiel est de chercher à être heureux ensemble

Il y a aussi la violence du mutisme, "ce mutisme méprisant qui nie l'autre, dans une indifférence haineuse et hautaine". Dans la Bible, cela va jusqu'à supprimer l'autre. Le livre de la Genèse montre comment Caïn est dépité quand son offrande n'est pas agréée par Dieu. Il en vient à tuer son frère. "Le Seigneur tourna son regard vers Abel et son offrande, mais vers Caïn et son offrande, il ne le tourna pas. Caïn en fut très irrité et montra un visage abattu." (Gn 4, 4-5)* Or, "Dieu est là, il tend la main, il ne force rien : il est là tout le temps avec nous, même quand nous ne voulons pas lui parler..."

 

*Source : AELF

 

 

Invités

  • Françoise Blaise-Kopp, psychologue clinicienne, membre de la communauté du Sappel

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 21h

Halte Spirituelle est une émission de radio animée par Béatrice Soltner et Véronique Alzieu et diffusée quotidiennement sur RCF. Des entretiens où l'on puise dans l'expérience chrétienne pour engager une réflexion spirituelle aussi profonde qu'accessible. L'émission de référence de RCF !

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.