[Carême - Jour 10] Entendre le murmure du vent

Présentée par

S'abonner à l'émission

Méditations pour le Carême

vendredi 23 février à 6h26

Durée émission : 3 min

[Carême - Jour 10] Entendre le murmure du vent

© Dimitry Anikin / Unsplash - Entendons-nous le passage du Seigneur en voyant les pales des éoliennes transformer la brise légère en énergie précieuse?

C'est dans le murmure de la brise légère que le prophète Élie entend le passage du Seigneur. Dieu se découvre non dans la violence mais dans la douceur.

Le Seigneur dit : « Sors et tiens-toi sur la montagne devant le Seigneur, car il va passer. » À l’approche du Seigneur, il y eut un ouragan, si fort et si violent qu’il fendait les montagnes et brisait les rochers, mais le Seigneur n’était pas dans l’ouragan ; et après l’ouragan, il y eut un tremblement de terre, mais le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre ; et après ce tremblement de terre, un feu, mais le Seigneur n’était pas dans ce feu ; et après ce feu, le murmure d’une brise légère. Aussitôt qu’il l’entendit, Élie se couvrit le visage avec son manteau, il sortit et se tint à l’entrée de la caverne.
(1R 19, 11-13)

 

Dans ce passage bien connu de l'Ancien Testament, nous voyons un Dieu qui se découvre non dans la violence, mais dans la douceur. Pas besoin de démonstration de force pour manifester sa toute-puissance ! D'ailleurs, on dit bien que la violence est l'expression des faibles. Le prophète Élie ne s'y trompe pas, et c'est dans le murmure d'une brise légère qu'il entend le passage du Seigneur.

 

 

LA SOBRIÉTÉ, LE THÈME DU CARÊME 2018 - Ce mercredi 14 février commence le Carême, une période de 40 jours pendant laquelle les chrétiens se préparent à la fête de Pâques, la résurrection du Christ. Cette année pour le Carême, nous vous invitons à méditer le thème de la sobriété.
> En savoir plus

 

méditation

Et nous, entendons-nous le passage du Seigneur en voyant les pales des éoliennes tourner lentement en haut d'une colline ou au milieu des champs, et transformer la brise légère en énergie précieuse, pour éclairer nos maisons ou faire tourner notre lave-linge ? Voyons-nous le passage du Seigneur en contemplant les cascades dévaler les montagnes et alimenter les barrages d'une centrale hydroélectrique ? Voyons-nous le passage du Seigneur quand les bienfaisants rayons du soleil se transforment en électricité au travers de panneaux photovoltaïques ?
 

Un geste concret pour aujourd'hui

Une prière de l'office des Laudes dit : "Tu nous as donné ton souffle vivant, tu nous as donné un monde à transformer." Cette prière ne dit pas: tu nous as donné un monde à épuiser ! Alors, transformons nos façons de vivre, arrêtons d'épuiser la terre en réduisant notre consommation d'énergie. en privilégiant les sources d'énergies renouvelables.

Par exemple, je choisis un fournisseur d'électricité qui ne fait pas appel à l'énergie fossile. Ou alors, je modère mon usage des outils numériques et l'envoi de messages photos ou vidéos à des listes de destinataires innombrables sur les réseaux sociaux. Tous ces messages transitent par des serveurs très gourmands en énergie.

 


Un Carême pour la terre

Chaque année, l'association Chrétiens unis pour la terre propose de vivre le "Carême pour la terre".

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi pendant le Carême à 6h26 et 13h10

Cette année, RCF a choisi la sobriété comme porte d'entrée dans le Carême. Du mercredi des Cendres au Vendredi saint, tous les jours du lundi au vendredi, l'association Chrétiens unis pour la terre propose une méditation pour vivre le Carême sous le signe de la sobriété. Chaque méditation fait découvrir une courte citation de la Bible ou de la tradition chrétienne, l'éclaire et invite chacun à l'incarner concrètement dans sa vie par des gestes simples.

Le présentateur

François Blanty

François Blanty est membre de l'Ordre franciscain séculier.