Conversion écologique: les chrétiens encouragés par le Mois de la création

Présentée par Stéphanie Gallet

S'abonner à l'émission

Le temps de le dire

mardi 4 octobre 2016 à 9h03

Durée émission : 55 min

Conversion écologique: les chrétiens encouragés par le Mois de la création

© Wikimédia Commons / François d'Assise prêchant aux oiseaux (d'après les Fioretti) par Giotto

Les chrétiens, de plus en plus sensibles à l'écologie, plébiscitent saint François d'Assise dont la spiritualité encourage à la conversion écologique. On en parle avec Stéphanie Gallet.

La fête de saint François d'Assise, ce 4 octobre, clôt le Mois de la Création. Une initiative des Eglises chrétiennes pour encourager la conversion écologique. L’occasion pour des paroisses, les mouvements et communautés de réfléchir à leur empreinte écologique, d’intégrer la fragilité de la planète et la responsabilité humaine dans leur horizon spirituel. Et aussi de célébrer la beauté de la création.
 

François d'Assise, saint patron de l'écologie

Il vivait aux XIIè et XIIIè siècles à Assise. Giovanni di Pietro Bernardone est aujourd'hui célébré comme une "figure universelle qui dépasse le cadre de l'Eglise catholique", comme l'explique Philippe Dautais. Pour le responsable du Centre d’études et de prière de Sainte-Croix l'apôtre de "dame pauvreté", encourage à "magnifier la création" pour diminuer "notre prédation" sur les biens terrestres. Un exemple de sobriété heureuse pour nous au XXIè siècle.

Saint François d'Assise (1181-1226) c'est celui à qui Dieu a demandé, en 1205 de "reconstruire la maison". Pour Laura Morosini, cofondatrice de Chrétiens Unis pour la Terre, il pourrait s'agir de "notre maison commune", pour rejoindre l'expression du pape François. Robin Sautter, du réseau Bible et Education, trouve dans cette figure une audace, le courage d'oser affronter les questions écologiques. Une radicalité aussi dans l'appel à la conversion écologique.
 

les chrétiens boostés par la cop21 et "laudato si'"

Le Mois de la création est une initiative du patriarche Bartholomée. Elle a été reprise et popularisée par le pape François. Aujourd’hui elle est vécue par de nombreux croyants, soucieux du dialogue œcuménique. Pendant un mois les chrétiens de toutes confessions ont ainsi été appelés à mettre plus de cohérence entre leur foi et leur mode de vie en se montrant plus respectueux du cadeau de la création. Le Père Dominique Lang, auteur du blog Eglises & Ecologie, constate le succès de cette initiative.

Un succès que l'on doit à la COP21 et au texte "Laudato Si'", qui a agi comme un déclic. Dans son encyclique, le pape François donne des moyens concrets pour vivre cette conversion écologique. "Nous sommes gardiens de la création", ne cesse-t-il de répéter. "A cause de la COP21, de Laudato Si', de tout le travail œcuménique qui se fait depuis des années, les diocèses catholiques aujourd'hui ne peuvent plus faire semblant", considère le Père Lang, et ignorer les incitations à la conversion écologique.

 

Invités

  • Père Dominique Lang , prêtre assomptionniste, journaliste à Pelerin, auteur du blog Églises & Écologie, aumônier de Pax Christi France

  • Philippe Dautais , prêtre orthodoxe (Patriarcat de Roumanie), responsable du Centre d’études et de prière de Sainte-Croix

  • Laura Morosini , juriste de l’environnement, membre de l’antenne consultative Environnement et modes de vie auprès de la Conférence des évêques de France, cofondatrice de Chrétiens Unis pour la Terre

  • Robin Sautter , pasteur de l'Église protestante unie de France, membre de l'équipe d'animation du réseau Bible et Création

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 09h03 et 00h00

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Stéphanie Gallet reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.