[Carême - Jour 13] Considérer la nourriture comme un cadeau

Présentée par

S'abonner à l'émission

Méditations pour le Carême

lundi 26 février à 6h26

Durée émission : 3 min

[Carême - Jour 13]  Considérer la nourriture comme un cadeau

© Hermes Rivera / Unsplash - Comment puis-je recevoir et honorer la nourriture qui m'est offerte chaque jour?

Au chapitre 1 de la Genèse, Dieu donne la nourriture à l'Homme. "Ce geste invite à développer non une attitude de prédation, mais une attitude de gratitude" nous dit Christine Kristof de CUT

Je vous donne toute plante qui porte sa semence sur toute la surface de la terre, et tout arbre dont le fruit porte sa semence : telle sera votre nourriture.
À tous les animaux de la terre, à tous les oiseaux du ciel, à tout ce qui va et vient sur la terre et qui a souffle de vie, je donne comme nourriture toute herbe verte.
(Gn 1, 29-30)

 

Ce texte de la Bible, qui nous parle de la nourriture donnée à l'homme, est particulièrement important. Il inaugure la relation entre l'humain et Dieu, et la relation entre l'humain et la terre qui porte nourriture. cette nourriture est donéne par dieu. Un don ne se prend pas, il se reçoit.

Ce geste invite donc l'humain à développer non une attitude de prédation mais une attitude de gratitude pour le don reçu. Et à considérer cette nourriture comme un cadeau et non comme un dû ou un objet à conquérir. Cette nourriture, produite naturellement de la terre, est végétale, qu'il s'agisse de la semence de l'herbe ou de celle de l'arbre, à l'exclusion de toute chaire animale. Cela exclu du même coup toute forme de prédation de l'humain envers les autres espèces animales. Et même des animaux entre eux puisque ceux-ci reçoivent pour nourriture toute herbe verte.

 

 

LA SOBRIÉTÉ, LE THÈME DU CARÊME 2018 - Ce mercredi 14 février commence le Carême, une période de 40 jours pendant laquelle les chrétiens se préparent à la fête de Pâques, la résurrection du Christ. Cette année pour le Carême, nous vous invitons à méditer le thème de la sobriété.
> En savoir plus

 

méditation

La non-violence contenue dans le mode d'alimentation végétarien, et qui plus est végétalien, est affirmé ici comme un idéal. Celui du désir initial de Dieu, et qui se retrouve dans la prophétie d'Isaïe, par exemple, où toutes les espèces vivent ensemble en paix sur terre. "Le loup habitera avec l’agneau, le léopard se couchera près du chevreau, le veau et le lionceau seront nourris ensemble, un petit garçon les conduira." (Is 11, 6) Bibliquement, la consommation de viande constitue une concession de viande après le Déluge.
 

Un geste concret pour aujourd'hui

Comment puis-je recevoir et honorer la nourriture qui m'est offerte chaque jour? Quelle forme de nourriture je choisis d'acheter, de produire, de cuisiner, pour moi et mes proches ? Quel chemin l'aliment que je m'apprête à manger a-t-il parcouru avant d'arriver à ma bouche?

Aujourd'hui, et chaque jour de Carême si je le peux, je choisis une nourriture qui ne porte pas atteinte à la vie d'un animal. Et je m'interroge sur les vertus d'un mode de vie végétarien.

 


Un Carême pour la terre

Chaque année, l'association Chrétiens unis pour la terre propose de vivre le "Carême pour la terre".

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi pendant le Carême à 6h26 et 13h10

Cette année, RCF a choisi la sobriété comme porte d'entrée dans le Carême. Du mercredi des Cendres au Vendredi saint, tous les jours du lundi au vendredi, l'association Chrétiens unis pour la terre propose une méditation pour vivre le Carême sous le signe de la sobriété. Chaque méditation fait découvrir une courte citation de la Bible ou de la tradition chrétienne, l'éclaire et invite chacun à l'incarner concrètement dans sa vie par des gestes simples.

Le présentateur

Christine Kristof

Christine Kristof est journaliste.